Gerard Tsobanian, PDG du masters de Madrid, s’en prend à Fernando Verdasco.


Le PDG et président du Masters de Madrid, Gerard Tsobanian, n’a pas apprécié les commentaires de Fernando Verdasco après l’annonce de la sélection des wildcards. Il y a deux semaines, les organisateurs de Madrid ont annoncé les bénéficiaires des wildcards.

Chez les hommes, trois des quatre wildcards sont allées à des joueurs non espagnols. Du côté des femmes, pas une seule wildcard du tableau principal n’a été accordée à une joueuse espagnole.

Après avoir vu les bénéficiaires des wildcards de Madrid, Verdasco a pris la parole sur les médias sociaux et a qualifié cette situation d’inacceptable. Verdasco a déclaré que le fait d’accorder des wildcards à des joueurs non espagnols n’avait aucun sens et que les tournois locaux devaient soutenir les joueurs locaux.

Verdasco, ancien numéro 7 mondial, est maintenant classé en dehors du top 100. Il espérait recevoir une wildcard de Madrid mais le tournoi a annoncé Andy Murray, Jack Draper, Lucas Pouille et Carlos Gimeno comme bénéficiaires de wildcards.

Tsobanian : Le comportement de Verdasco est un peu exagéré

« Verdasco fait une première grosse erreur en confondant les tournois qui appartiennent à une fédération, comme Rome ou Bercy, et les tournois qui appartiennent à une société privée.

Les propriétaires de tournois ont le droit de disposer des wildcards comme ils l’entendent. Dans le passé, avec Tiriac, nous avons toujours respecté les Espagnols, d’ailleurs Verdasco a eu quatre fois la wild card pour Madrid.

Il a eu ses chances, il a été respecté. Son comportement est un peu exagéré, je pense », a déclaré Tsobanian à L’Equipe, comme le révèle We Love Tennis.

La semaine dernière, Verdasco a participé au tournoi d’Estoril. Après l’une de ses victoires, on a demandé à Verdasco d’expliquer pourquoi il était furieux de la sélection des wildcards à Miadrid.

Verdasco a dit que Pouille est un gars super et son ami mais a ajouté que lui donner une wildcard pour Madrid n’a aucun sens. De plus, Verdasco a ajouté qu’il n’y avait aucune chance qu’il reçoive un jour une wildcard pour le Masters de Paris.

Verdasco a fait ses débuts à Madrid en 2002 et il a été l’un des participants les plus réguliers de la capitale Espagnole au cours des deux dernières décennies. Verdasco est absent du tableau principal de Madrid pour la première fois depuis 2002.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*