Pierre-Hugues Herbert parle du « monde déprimant » dans lequel nous vivons.


Pierre-Hugues Herbert parle du "monde déprimant" dans lequel nous vivons.

Le joueur de tennis français Pierre-Hugues Herbert admet qu’il a du mal à suivre les nouvelles en provenance d’Ukraine car il est triste de voir des gens perdre la vie. Aux premières heures d’un jeudi, la Russie a commencé à envahir l’Ukraine.

Les principales nations du monde ont condamné les actions de la Russie, lui ont infligé de lourdes sanctions et l’ont sommée de mettre fin à ses attaques, mais jusqu’à présent, rien ne laisse présager une fin prochaine de la guerre.

Selon Herbert, « il y a une raison d’être déprimé » quand on regarde les informations. « Il y a des raisons d’être déprimé lorsque l’on regarde les informations.

C’est choquant quand on voit ces images. Nous n’avons pas réalisé la chance que nous avions de vivre en paix dans le monde. On a vécu les attentats de Paris pendant les Masters, on commence à s’habituer à ce genre de situation.

Il n’y a pas un moment de la journée où je ne pense pas à ce qui se passe en Ukraine. Je me sens mal pour tout ce qui se passe là-bas », a déclaré Herbert à L’Equipe, comme révélé sur We Love Tennis.

Herbert sur la levée du mandat de vaccination par la France

Cette semaine, les autorités françaises ont annoncé leur intention de lever leur obligation de vaccination. Cela signifie que les joueurs non vaccinés comme Herbert et Novak Djokovic n’auront désormais aucun problème à participer au Masters de Monte-Carlo et à Roland-Garros.

« Je viens de l’apprendre. Pour moi, c’est un soulagement, mais j’ai l’impression que c’est le cas pour tout le monde. Nous sommes tous passés par cette période, que l’on soit vacciné ou non.

Si les restrictions sont levées, cela signifie que nous commençons à en sortir. Je suis personnellement heureux pour l’ensemble de la population, en fait ! Laissons de côté ce sujet qui était très lourd.

Même si je me dis que cela peut revenir à tout moment… Beaucoup de choses peuvent encore arriver. Et la bonne nouvelle, c’est que je peux jouer à Roland-Garros ! » a déclaré Herbert.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*