Biden étend la couverture de la FEMA à 100% des coûts d’urgence de l’État liés au coronavirus jusqu’au 1er juillet


WASHINGTON: Le président Joe Biden prolonge le remboursement à 100% par le gouvernement fédéral des coûts d’intervention d’urgence COVID-19 aux États, tribus et territoires jusqu’au 1er juillet, a annoncé mardi la Maison Blanche.
Le coordinateur COVID-19 de la Maison Blanche, Jeff Zients, a informé les gouverneurs lors d’une conférence téléphonique que Biden approuvait l’extension du soutien de l’Agence fédérale de gestion des urgences (FEMA) pour aider à poursuivre ses efforts comme les cliniques de vaccination, les sites de test de masse et l’augmentation des ressources hospitalières pour traiter les cas locaux pointes.
« La priorité de la FEMA tout au long de la réponse au COVID-19 a été de coordonner et de fournir les ressources et le personnel nécessaires dont les États, les tribus et les territoires ont besoin pour répondre de manière adéquate à la pandémie », a déclaré l’administratrice de la FEMA, Deanne Criswell. « La prolongation d’aujourd’hui du partage des coûts à 100 % jusqu’au 1er juillet 2022 s’appuie sur nos efforts pour aider les communautés touchées aux niveaux étatique et fédéral. »
L’extension au cours du premier semestre de l’année est un signe que la Maison Blanche continue de voir un besoin de ressources fédérales dans la lutte contre le COVID-19 alors même que Biden tente de guider le pays pour vivre avec le coronavirus alors que le nombre de cas diminue.
Des exemples récents de financement de la FEMA incluent 1,2 million de dollars versés à la Ball State University dans l’Indiana le mois dernier pour couvrir les tests sur le campus et 91,8 millions de dollars au Wisconsin pour rembourser les coûts des tests COVID-19 et l’augmentation du personnel dans les centres de traitement.
Biden, un démocrate, a d’abord signé une ordonnance ordonnant à la FEMA de couvrir 100% des coûts d’urgence de l’État liés au coronavirus lors de son deuxième jour de mandat jusqu’en septembre 2021. Il l’a ensuite prolongé jusqu’à la fin de 2021 et de nouveau jusqu’au 1er avril.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*