aung san suu kyi : le Myanmar condamne à mort un député du parti d’Aung San Suu Kyi


YANGON: Un tribunal militaire à huis clos au Myanmar a condamné à mort un député du parti de la Ligue nationale pour la démocratie (NLD) d’Aung San Suu Kyi et un éminent militant de la démocratie, a rapporté Al Jazeera samedi.
Phyo Zeyar Thaw de la NLD, qui a été arrêté en novembre, a été condamné à mort pour des infractions à la loi antiterroriste du pays, a rapporté le média citant une déclaration des généraux.
L’éminent militant pour la démocratie Kyaw Min Yu, mieux connu sous le nom de Ko Jimmy, a été condamné à la même peine, ajoute le communiqué.
« L’armée birmane a prononcé des condamnations à mort à d’éminents militants, Ko Jimmy et Zeyar Thaw. Il s’agit peut-être de la dernière tentative de l’armée pour écraser la dissidence et les espoirs du peuple… mais les protestations et la résistance grandissent chaque jour, tout comme notre détermination. pour déraciner cette armée », a également tweeté un militant birman des droits de l’homme travaillant pour Burma Campaign UK.
Al Jazeera a rapporté qu’ils avaient été reconnus coupables d’infractions impliquant des explosifs, des attentats à la bombe et le financement du terrorisme, mais les détails étaient flous en raison du black-out sur les procédures.
Le Myanmar a été plongé dans la crise lorsque le chef de l’armée Min Aung Hlaing a déposé le gouvernement élu d’Aung San Suu Kyi et a pris le pouvoir pour l’armée le 1er février de l’année dernière.
Le coup d’État a provoqué des manifestations de masse et un mouvement de désobéissance civile, et des milliers de personnes ont été arrêtées dans le cadre de la tentative de l’armée de réprimer la dissidence. Près de 1 500 civils auraient été tués, selon Al Jazeera.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*