Eric Clapton, Rosalia, Silk Sonic… Découvrez notre playlist du week-end


Une légende de la guitare, une flamenca très 2021, un duo ensoleillé… Le Figaro fait le tour d’une semaine chargée en nouveautés.

Discussion intime avec Eric Clapton

Après l’annulation de ses concerts au Royal Albert Hall en mai 2021, Eric Clapton a réuni son groupe dans la campagne du West Sussex en Angleterre. Ensemble, ils se sont attelés à l’enregistrement d’un set acoustique ultra-intimiste. Entre airs de blues, de country et originaux rarement entendus, la légende de la guitare rock et blues offre avec La Dame au balcon : Séances de confinement, une merveilleuse rétrospective de sa carrière. CV

Le grand retour de Rosalia

la célébrité, premier single du nouvel album de la chanteuse catalane Rosalia, voit la star du R’n’B The Weeknd l’accompagner avec espagnol assez approximatif. Un symbole de changement dans la pop mainstream et d’un nouveau rapport de force entre pop anglo-saxonne et latine. Depuis l’émergence des J Balvin et autres Bad Bunny, entendre de l’espagnol sur un tube international n’est plus seulement le signe d’un tube estival. Et les Américains l’ont bien compris. Moins ambitieuse que les ritournelles à la croisée de la pop, du hip-hop et du flamenco qui ont fait sa renommée sur son précédent album Mauvais vouloir, la célébrité est un premier single efficace, au riff et refrain imparables, de ceux qui s’insèrent dans votre oreille et y reste pour des semaines, voire des mois. MA

Le petit monde de Courtney Barnett

C’est dans la solitude des différents confinements que la musicienne australienne a pensé à l’avenir. Et surtout au sien, que Courtney Barnett continue à dépeindre dans ses chansons. Avec Les choses prennent du temps, prennent du temps, elle signe son quatrième album, de loin le plus intime. Accompagnée de sa guitare, elle chante sa vie, ses amis, ses joies et ses peines. Sur un air enjoué, Si je ne t’entends pas ce soir, est un hymne à l’amour idéal pour oublier les froidures de l’hiver. CV

Beach House, éternelle lévitation

Du Beach House, toujours du Beach House. Si beaucoup d’observateurs scrutent les nouvelles sorties de leurs artistes sous le prisme d’un éternel renouvellement artistique, le groupe Beach House est immunisé face à cette tendance. Le duo de Baltimore revient à intervalle régulier pour une nouvelle salve de dream pop et de shoegaze inimitable, à chaque fois touché par une grâce indicible. Cette fois-ci, Alex Scally et Victoria Legrand font les choses un peu différemment. Le nouvel album du groupe arrive en février, mais d’ici là, ils sortiront quatre titres par mois, des «chapitres». Ces quatre premières chansons ont toutes les ingrédients d’un grand disque, encore un, à l’instar de ce À travers moi. Des synthés en apesanteur, la voix rauque de Victoria Legrand, un arpège qui coule dans nos coeurs comme une pluie fine de novembre et toujours cette incomparable mélancolie. MA

Placebo revient fort

Après avoir tâté le terrain en dévoilant le titre Beau Jacques en septembre dernier, le duo britannique annonce la sortie de son huitième album studio, intitulé Ne me laisse jamais partir, à paraître le 25 mars 2022. Avant une tournée mondiale qui attend la formation, avec quatre dates pour la France. Le charismatique Brian Molko avouait lors d’une interview à la radio anglaise que l’album était prêt depuis… fin 2019. Pandémie oblige, le groupe a dû revoir ses plans. Alors, Placebo lève un peu plus le voile sur le projet en révélant un nouveau titre, l’hypnotique Entouré d’espions. Son leader, Brian Molko, indique que le thème provient de l’espionnage intempestif de ses voisins aux intentions néfastes ! JG

Bruno Mars et Anderson Paak, le duo qui donne le sourire

L’album ne pouvait être qu’une dose de bonne humeur. Bruno Mars dévoilait le 8 octobre dernier, jour de son anniversaire, la date de sortie du premier album de Silk Sonic, le duo qu’il forme avec Anderson Paak. Ce vendredi, les neuf titres du projet Une soirée avec Silk Sonic sont à l’écoute, combinant à la fois les genres R&B et funk. Mettez un sourire, la sixième piste de l’album ne peut qu’appartenir à l’univers de Bruno Mars. Produite par l’artiste lui-même, la chanson d’amour triste rappelle des titres comme Grenade, Il pleuvra ou encore Juste comme vous êtes. Succès garanti pour le duo si l’on se souvient que leur single Laisse la porte ouverte, qui figure aussi sur le disque, avait atteint le milliard d’écoutes sur Spotify cet été. JG

Nilüfer Yanya, reine sans couronne

Sur son premier album Miss Univers, Nilüfer Yanya s’était affirmée comme une touche à tout, qui derrière un vernis rock, savait aussi recouvrir sa musique de notes jazz, soul et trip-hop. Sur stabilise, premier single issu de son deuxième album SANS DOULEUR, elle délivre un rock bien plus affirmé, plus rapide, à la limite du math-rock. «J’ai réfléchi à la façon dont notre environnement influence notre perception des choses. Une grande partie de la ville n’est que gris et béton, il n’y a pas d’échappatoire», explique-t-elle. Avec ces trois minutes d’un rock maussade et de riff au cordeau, elle livre le titre le plus direct de sa carrière, et confirme son statut de reine sans couronne du rock britannique. MA

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*