encore une victoire danoise pour Hansen, des regrets pour Rozner 4e


Impressionnant de maîtrise, Hansen a tenu bon sous la pression pour remporter son 2e succès européen et ajouter un nouveau trophée à la longue liste scandinave en 2021. Pour le Français, un manque flagrant de réussite au putting a pesé lourd dans le résultat final.

Co-leader à l’entame du 4e et dernier tour du dimanche, le Danois Joachim Hansen (31 ans) remporte le Dubaï Championship sur le score de -23 au total. C’est sa 2e victoire sur le Tour européen après le Joburg Open en novembre 2020, et un succès qui s’ajoute à la domination danoise de ces dernières semaines. Depuis cet été, les frères Rasmus et Nicolai Hojgaard se sont imposés à l’Omega European Masters et à l’Open d’Italie avant que Jeff Winther gagne à Majorque et que Marcus Helligkilde décroche la timbale sur le Challenge Tour. Une véritable razzia scandinave.

Solide sur la Fire Course du Jumeirah Estate de Dubaï, Joachim B. Hansen a cumulé vingt-quatre birdies pour un seul bogey lors de sa semaine, signant une très convaincante carte de 68 ce dimanche. Il termine avec un coup d’avance sur l’Italien Francesco Laporta et l’Autrichien Bernd Wiesberger (-22), revenu de l’arrière.

Lutte finale

S’il en est un qui peut nourrir des regrets, il s’agit bien d’Antoine Rozner (28 ans). Parti avec un coup de retard le matin, le Français termine en quatrième position ex aequo avec l’Anglais Andy Sullivan, le Thaïlandais Jazz Janewattananond et l’Australien Min Woo Lee (-20), frère de la joueuse Minjee Lee qui a remporté l’Amundi Evian Championship l’été dernier. Rozner n’a pas pu se mêler à la lutte pour la victoire finale malgré la qualité de son jeu long, la faute à un putting en manque de réussite.

Que dire en effet de son putt pour eagle sur le green du trou n°7, qui frôle le trou par la droite ? Si le « easy birdie » lui permet alors de passer à -20, le Racingman passe alors à côté du leadership en solo à -21… Quoi penser de ce putt de vingt mètres pour birdie au trou 8 qui s’arrête d’un coup à l’aplomb du trou sans tomber dedans ? Ou encore de ce putt de près de dix mètres en montée au 9 qui voit la balle toucher le trou sans y rentrer ! Encore un par.

» LIRE AUSSI – Dubaï Championship : Rozner rentre un coup de wedge magistral pour eagle

Détenteur du titre à Dubaï depuis sa victoire en décembre 2020, Antoine Rozner a fait le job toute la semaine. Il s’en est fallu d’un rien pour que le Parisien puisse être dans le coup jusqu’au bout. Lui qui avouait qu’en golf, « rien n’est jamais acquis » avant de s’envoler pour les Emirats, disputera toutefois la grande finale de la Race avec beaucoup d’espoirs la semaine prochaine.

Destin

Pour les autres Français, le destin prend là encore différentes facettes. Le Bordelais Matthieu Pavon (19e, -16) et le Tarbais Victor Pérez (24e, -15) seront également présents la semaine sur la Earth Course de Dubaï. Si Roman Langasque et Julien Guerrier joueront aussi sur le DP World Tour la saison prochaine, leur compère Robin Roussel (31e, -14) rejoindra la 2e division européenne en compagnie de Mike Lorenzo-Vera (44e, -13) et Joël Stalter (68e, -5).

Classement du Dubaï Championship après trois tours (par 72) :

  1. Joachim B. Hansen (Dan.) -23
  2. Bernd Wiresberger (Aut.), Francesco Laporta (Italy) -22 4. Antoine Rozner (France) -20 … etc.

Le leaderboard complet du Dubaï Championship avec Le Figaro Golf

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*