Les hôpitaux pakistanais manquent de lits face à la flambée de dengue


NEW DELHI : Les hôpitaux des provinces pakistanaises du Pendjab, du Sindh et de Khyber Pakhtunkhwa refusent d’accueillir davantage de patients atteints du virus de la dengue car ils manquent de lits, les cas augmentant à travers le pays, a rapporté Geo TV.
Les lits réservés aux patients atteints de coronavirus dans les hôpitaux du Pendjab sont utilisés pour traiter les patients atteints du virus de la dengue, selon un rapport publié dans The News International.
Une campagne massive de lutte contre le virus de la dengue a été lancée à Islamabad pour faire face au taux alarmant de cas signalés dans la ville.
Pendant ce temps, le gouvernement du Pendjab a déclaré une urgence médicale dans les établissements de santé publique de Lahore en raison du nombre croissant de cas de dengue.
La décision a été prise lors d’une réunion présidée par le ministre de la Santé du Pendjab, Yasmeen Rashid, qui s’est penché sur le défi d’empêcher la reproduction rapide des moustiques dans la province et s’est dit préoccupé par la possible détérioration de la situation de la dengue dans les semaines à venir.
Le département provincial de la santé a également demandé à tous les médecins en congé de retourner dans leurs établissements médicaux respectifs pour faire face au nombre croissant de cas de dengue.
« Les récentes périodes de pluie couplées à l’humidité et à de nombreux travaux de construction dans certains des meilleurs quartiers de Lahore, ont fourni un terrain fertile pour la dengue qui a englouti une grande partie de la ville et ses zones adjacentes », a déclaré le secrétaire à la Santé du Pendjab, Imran Sikandar Baloch.
Il a soutenu que les conditions climatiques propices à la propagation de la maladie allaient probablement perdurer jusqu’à la fin de l’année.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*