Equipe de France – Hugo Lloris : « Un trophée qui a de l’importance »


Le capitaine des Bleus est apparu déterminé en conférence de presse, ce samedi, à la veille de la finale de Ligue des nations contre l’Espagne.

Décisif à plusieurs reprises face à la Belgique en demi-finale de la Ligue des Nations (3-2), Hugo Lloris va encore devoir répondre présent contre l’Espagne, dimanche soir. Le gardien de but et capitaine de l’Équipe de France aura en effet l’occasion de remporter son second trophée en carrière avec les Bleus, lui qui a déjà remporté le Mondial 2018. D’ailleurs, il ne faut pas compter sur le portier des Spurs pour prendre la Ligue des Nations à la légère, lui qui a insisté sur l’importance de cette compétition.

Equipe de France : Griezmann dans le club des centenaires

« Même si cette compétition ne ressemble pas à une Coupe du monde ou à un Euro, c’est un trophée qui a de l’importance. On le ressent depuis le début de la semaine, en témoigne notre joie après la victoire face aux Belge », a ainsi insisté Hugo Lloris ce samedi, à Milan, en conférence de presse. Selon le portier, si la joie collective a été si démonstrative après la victoire contre les Diables Rouges, celle-ci s’explique aussi par le contexte particulier qui entourait ce succès que les Bleus espèrent fondateur.

« On était à la recherche d’un match clé »

« On a perdu un peu de confiance ces derniers temps et on était à la recherche d’un match clé. On en avait vraiment besoin. J’espère que ça va nous permettre d’aborder cette finale avec de meilleures intentions. On en aura besoin », a-t-il confié face aux médias, soulignant ensuite l’importance d’un joueur tel que Karim Benzema en attaque.

« C’est un privilège de s’entraîner avec lui. C’est un exemple de longévité, mais un exemple tout court, aussi, pour l’équipe », s’est félicité le gardien formé à l’OGC Nice. Hugo Lloris a ensuite exprimé son regret de voir Adrien Rabiot contraint de déclarer forfait suite à un test positif au Covid-19. « On est très déçus pour Adri, comme on l’était pour Lucas pour blessure. Depuis un certain moment, maintenant, il y a toujours ce doute à l’approche des matches, avec les tests. Le Covid est toujours là, toujours présent, et il faut continuer à se protéger au maximum pour pouvoir vivre notre profession à fond », a rappelé le capitaine des Bleus à la veille du choc face à la Roja.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*