«Daniel Craig a réinventé James Bond»


ENTRETIEN – En attendant de dénicher le prochain acteur qui prêtera ses traits à 007, la productrice de la franchise pleure le départ de l’acteur après cinq aventures communes.

LE FIGARO MAGAZINE. – Que ressentez-vous en sortant votre dernier «James Bond» avec Daniel Craig?

BARBARA BROCOLI. – Je suis ravie que Mourir peut attendre sorte enfin en salles car nous sommes de vrais cinéphiles et la place de ce film était au cinéma. Mais en ce qui concerne Daniel, à qui je vais devoir dire au revoir après quinze années de collaboration, je suis dévastée. À tel point que j’ai développé une forme de déni qui m’empêche d’y penser.

Comment s’inscrit ce film dans la franchise?

C’est la fin d’un cycle des cinq films de Daniel. Une conclusion épique. Il y a comme toujours de l’action, des décors magnifiques, des cascades, mais sur le plan de l’émotion ce film est beaucoup plus riche. Particulièrement grâce à l’histoire de Bond avec le personnage de Léa Seydoux. L’exploration de cette relation est extrêmement puissante et Léa est magnifique.

Qu’est-ce que Daniel Craig a apporté au personnage de 007?

Lors du casting, en 2006, nous cherchions un comédien susceptible de représenter

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 57% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*