Jean-Michel Ribes, la course à la succession est lancée


Si le directeur a été prolongé dans ses fonctions jusqu’en décembre 2022, plusieurs candidats se sentent légitimes pour reprendre cette scène parisienne.

Le ministère de la Culture et la Ville de Paris viennent de lancer un appel à candidatures. Les noms des candidats à la succession de Jean-Michel Ribes à la tête du Théâtre du Rond-Point agitent le milieu depuis déjà un moment. «Il m’a adoubé», affirme Pierre Notte, auteur associé du Rond-Point depuis dix ans. Qui se sent légitime pour reprendre le flambeau. Mais bien d’autres hypothèses courent sur les planches. Comme celle de Jean-Robert Charrier, actuel directeur du Théâtre de la Porte Saint-Martin: «Pour l’instant, je refuse de répondre à la question tant qu’il n’a pas annoncé une date de départ.» Ou de l’ambitieux Jean-Marie Besset, ex-directeur du Théâtre des 13 Vents à Montpellier, qui est sur les rangs. Macha Makeïeff, qui préside aux destinées de La Criée, à Marseille, y a songé, mais s’est rétracté pour «diverses raisons».

Jean-Michel Ribes «fait peur. Il a une violence contenue», souffle son entourage. Le comédien Michel Elias confie même «qu’il peut être pénible quand il fait

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 75% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*