No Sudden Move, où le film noir revu et corrigé par Steven Soderbergh, sur Canal +


Avec Pas de mouvement soudain, le réalisateur d’ Onze de l’océan signe un polar écolo au cœur du Détroit des années 1950. Un film diffusé à partir de ce mercredi 8 septembre à 21h10 sur Canal + puis sur myCanal, sans passer par la case sortie en salles.

Dans les rues encaissées de la ville de Détroit, en 1954, on distingue la silhouette chapeautée de Don Cheadle qui avance tête baissée. Une musique jazzy – qui rappelle celle de Roy Budd dans Obtenez Carter – accompagne ce petit truand noir cherchant à ne plus faire de vagues.

Le rouge à lèvres d’une vamp

Dès sa sortie de prison, Curtis Goynes est de nouveau mêlé aux intrigues de la pègre locale. A l’avant d’un gros moteur, Brendan Fraser, âgé, gros, lui propose un travail. Il sera rejoint par Benicio Del Toro, un voyou aussi drôle que raffiné. L’intrigue plonge sans relâche dans l’imagerie pétillante des films noirs, de Faucon maltais de Huston au Grand sommeil de Howard Hawks d’après Hammett… Sans oublier En quatrième vitesse de Robert Aldrich adapté de Mickey Spillane. Les Chevrolet Bel-Air roulent paisiblement. Les stores baissés laissent s’épanouir la pénombre, la fumée voluptueuse des cigarettes, l’éclat furtif des flingues, ou le rouge à lèvres d’une vamp fatale prête à trahir à

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 61% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*