Deschamps, Lloris et les réactions après Ukraine – France (1-1)


L’équipe de France a encore manqué de l’emporter ce samedi. Et le nul concédé a suscité des réactions mitigées chez les joueurs.

En déplacement chez l’Ukraine pour le compte des éliminatoires du Mondial, l’équipe de France n’a pas réussi à se rassurer ce samedi. Elle a essuyé un nul (1-1), qui porte à cinq son nombre de matches consécutifs sans la moindre victoire. Mais tout n’est pas à jeter, puisqu’il y a eu une belle réaction après un tournant défavorable en fin de première période. Le verre peut être considéré comme à moitié plein, ou à moitié vide. C’est selon. Et les réactions au coup de sifflet final ont aussi été mitigées. Si certains ont cherché à positiver et retenir le sursaut affiché, d’autres ont tiré la sonnette d’alarme, à l’instar du capitaine Hugo Lloris. 

Didier Deschamps (sélectionneur de l’équipe de France sur M6) : « C’était beaucoup mieux en 2e période. C’est vrai qu’il y a eu ce scénario en 1e mi-temps où on peut ouvrir le score et dans la minute suivante on prend un but. Il y a eu une réaction, et c’est bien quand on met un peu plus d’intensité. Même si les organismes sont très sollicités. Les joueurs j’ai confiance en eux, mais je ne fais pas des changements pour faire des changements. L’enchainement des matches st difficile. Ce n’est pas une excuse. La situation n’est pas meilleure qu’avant, mais elle n’est pas plus mauvaise non plus. On prend un point de plus, mais c’est vrai que notre objectif était d’en prendre trois. Le potentiel ? Oui, mais sur les onze qui ont débuté n’ont jamais joué ensemble, mais on peut toujours faire mieux face à un adversaire qui es toujours regroupé et dense. Il faut juste de justesse et de déplacements. On a eu le ballon, mais il faut savoir se créer plus d’occasions. Tchouaméni ? Il fait partie des jeunes joueurs qui ont un grand potentiel. Y a du tempérament et de la personnalité ».

L’article continue ci-dessous

Anthony Martial (attaquant de l’équipe de France sur M6) : « C’était un match difficile, mais on a su revenir au score et c’est le plus important. Il nous reste encore un match et c’est à nous de le gagner. (Sur l’occasion de la 44e minute) J’avais essayé de mettre le ballon entre les jambes du gardien et juste derrière ils ont marqué mais on a su revenir au score. Ça faisait longtemps que je n’avais pas marqué et cela me fait du bien. »

Adrien Rabiot (milieu de terrain de l’équipe de France, M6) : « On ne peut pas s’en satisfaire. L’objectif c’était de gagner. Mais ce n’est pas catastrophique. Il faut gagner mardi contre la Finlande pour faire une bonne opération mais on ne peut pas se satisfaire d’un nul contre l’Ukraine, c’est évident. On doit faire plus et créer plus, marquer plus. On avait un bloc compact qui a bien défendu. Une équipe solide. Ce ne sont pas des excuses mais on a tout donné, on a tout fait pour. On aurait pu revenir avec la victoire mais ce n’est pas rentré. »

Hugo Lloris (entraineur de l’équipe de France sur L’Equipe TV) : « Sur la 1e mi-temps, on a manqué d’engagement et d’agressivité. Même si c’était un solide bloc en face. Sans le ballon on doit faire mieux. Ce sont les exigences du très haut niveau. C’est fini l’euphorie de la coupe du monde 2018 ! On était sur une vague de réussite et elle s’est un peu cassée. A nous de retrouver ses performances et surtout les résultats. Qu’est-ce qui nous manque depuis cinq matches ? Un petit peu de tout. Il y a un manque de confiance. Mais il y a quand même pas mal d’évolutions en terme de joueurs. A chacun élever son niveau de jeu. Il faut rester lucides, et je n’ai pas envie qu’on se fasse peur. Il faut rester positif, tout en étant conscients des manques. Ça doit se sentir dès l’entame du match face à la Finlande ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*