Barcelone : Luuk De Jong évoque sa complémentarité avec Memphis Depay


Arrivé au Barça dans les derniers instants du mercato, le joueur prêté par Séville connaît bien son compatriote Memphis Depay, il est donc confiant.

Au bout du bout du mercato estival, le FC Barcelone a finalement confirmé la signature de Luuk de Jong, prêté par le FC Séville, avec une option pour un transfert définitif en juin prochain. Le joueur de 31 ans rejoint donc les Blaugrana après avoir passé deux saisons à Séville, où il n’a pas réussi à trouver son meilleur niveau.

TOP 10 – Les plus gros transferts du mercato d’été 2021​

Luuk De Jong apportera toutefois une alternative offensive supplémentaire, le Barca manquant jusque-là d’options après les départs de Lionel Messi au Paris Saint-Germain et d’Antoine Griezmann à l’Atletico Madrid. L’international néerlandais avait rejoint Séville avant la saison 2019-20, fort de plusieurs campagnes prolifiques au PSV.

« J’ai toujours eu une bonne relation avec Memphis »

Mais l’attaquant n’a pas été en mesure de reproduire ses exploits en Espagne, marquant un total de 10 buts en championnat sur deux saisons, en 69 apparitions. Luuk De Jong a également joué à De Graafschap, au FC Twente, au Borussia Mönchengladbach et à Newcastle au cours de sa carrière avant de rejoindre le Barça.

En Catalogne, l’attaquant retrouvera son ancien entraîneur de l’équipe nationale, Ronald Koeman, désormais à la tête des Blaugrana. Mais aussi Memphis Depay, son compatriote avec lequel il se dit complémentaire. « J’ai toujours eu une bonne relation avec Memphis. Que ce soit à l’époque au PSV Eindhoven ou plus récemment en sélection. Et on a aussi toujours eu une très bonne connexion sur le terrain, j’espère qu’il en sera de même à Barcelone », a confié le buteur à Sport, confiant. 

« Ici, je retrouve également un autre compatriote avec Frenkie de Jong, j’adore sa manière de jouer, c’est un grand joueur », a ensuite ajouté le nouveau renfort du Barça. Plus que jamais, le club espagnol semble loin de son lustre d’antan et démarre une longue phase de reconstruction, crise financière sans précédent oblige. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*