Après «une année difficile», Anett Kontaveit remporte la couronne de Cleveland et se délecte du deuxième titre du WTA Tour


CLEVELAND – La deuxième tête de série, Anett Kontaveit, d’Estonie, a remporté samedi la finale de Tennis in the Land pour son deuxième titre sur le circuit WTA, battant la Roumaine Irina-Camelia Begu 7-6 (5), 6-4.

Le Kontaveit, classé 30e, est entré dans le tournoi sur une séquence de quatre défaites consécutives, puis a remporté cinq matchs en six jours lors de l’événement inaugural WTA 250.

« Ça a été une année difficile, alors je me suis vraiment amusé », a déclaré Kontaveit. « Bien sûr, c’est spécial d’obtenir un titre car cela fait longtemps, mais le principal pour moi était de gagner plus de confiance sur le court. L’accueil que nous avons reçu était si chaleureux, je me sentais comme chez moi ici. »

Kontaveit n’a pas commis de double faute jusqu’au dernier match et a terminé le match de 115 minutes avec un coup droit sur la ligne de touche gauche. Elle a également gagné en 2017 aux Pays-Bas.

La 74 Begu a pris du retard 5-2 dans le premier set avant de réussir son cinquième point de rupture, puis a tenu le service pour forcer le bris d’égalité. Elle a raté un drop-shot et a commis une erreur directe, afin de perdre son premier set au tournoi.

« Anett, tu as joué de façon incroyable et tu méritais de gagner », a déclaré Begu. « Cela a été une semaine incroyable pour moi, de fêter mon (31e) anniversaire et d’avoir autant de Roumains ici qui applaudissent. Cela a été une expérience merveilleuse. »

Begu s’est qualifiée pour sa première finale depuis sa victoire à Bucarest dans son pays natal en 2017. Elle cherchait son cinquième titre sur le WTA Tour.

« C’était un match vraiment, vraiment, vraiment, vraiment serré », a déclaré Kontaveit. « Il n’est pas nécessaire de se mettre la pression, alors j’y suis allé point par point, en essayant de rester aussi calme que possible. Je suis très heureux de la façon dont je me suis poussé et j’ai poussé. »

Dans la finale du double, les favorites Shuko Aoyama et Ena Shibahara du Japon ont battu Christina McHale des États-Unis et Sania Mirza de l’Inde 7-5, 6-3.

Aoyama et Shibahara ont gagné pour la cinquième fois cette année et la huitième au classement général.

« Les foules américaines ont une si grosse voix, je vous en remercie », a déclaré Aoyama, qui a 17 titres en double en carrière. « Et merci Ena d’avoir joué avec moi. »

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*