Ligue des champions : Monaco joue (déjà) sa saison face au Shakhtar Donetsk


Battu la semaine passée par le Shakhtar Donetsk en barrage de Ligue des champions, Monaco n’a plus le droit à l’erreur ce mercredi (21h).

Nous sommes le 25 août et pourtant, la saison de l’AS Monaco se joue déjà (en grande partie) ce mercredi soir. En effet, les hommes de Niko Kovac doivent inverser une situation mal embarquée s’ils veulent voir la phase de poules de la Ligue des champions, face à un Shakhtar Donetsk victorieux en Principauté il y a tout juste une semaine. Le troisième de la dernière saison de Ligue 1 n’avait alors pourtant pas réalisé une mauvaise prestations, mais manqué d’efficacité, à l’image de Golovine. Un mal qu’il faudra soigner, pour une équipe qui n’a plus marqué depuis trois matchs toutes compétitions confondues.

Une dynamique qui laisse à désirer

« Il n’y a pas d’analyse. On a été bidon. On ne s’est pas créé d’occasions, on a eu une possession assez stérile. Il n’y a pas de conclusion… Les mots sont durs. On a besoin de tous travailler ensemble, se remettre focus sur l’objectif du club parce que là, excusez-moi du terme, on part en couilles un peu. » Les mots sont signés Sofiane Diop auprès d’Amazon Prime, samedi soir après la défaite de son équipe face à Lens.

Dépité, le milieu de terrain avait fustigé la prestation globale de l’équipe, avant de s’excuser pour ses propos. Une sortie qui résume bien le contexte actuel sur le Rocher. L’équipe de Niko Kovac n’a toujours pas gagné après trois journées de Ligue 1 (un nul en ouverture de la saison contre Nantes) et reste même sur trois défaites consécutives : Lorient, Shakhtar et Lens. Bien loin des espoirs aperçus depuis janvier 2021, au fil d’une seconde partie de saison 2020-2021 de haut vol. Au point pour certains d’imaginer Monaco jouer les troubles fêtes cette saison en Ligue 1. Pour cela, il va falloir redresser le cap, et vite.

Monaco Shakhtar Donetsk C1

L’entraîneur croate ne disait d’ailleurs pas autre chose dans la foulée du revers face à Lens, samedi : Il faut revenir aux fondamentaux. Les fondamentaux, ce n’est pas la tactique, c’est l’état d’esprit, la passion à mettre sur le terrain, croire dans ce que l’on fait, se battre les uns pour les autres. » Une remise en question nécessaire pour l’ancien boss du Bayern. « Si on pense qu’il suffit de rentrer sur le terrain et qu’on va gagner car on est l’AS Monaco, ça ne suffira pas. J’ai le sentiment qu’on prend les choses un peu à la légère. »

L’article continue ci-dessous

Une perte sportive… et économique

L’effectif – qui a peu bougé cet été contrairement à d’autres années sur la Côte d’Azur – le sait : un exploit et c’est la Ligue des champions, ses stars planétaires et sa petite musique. Une nouvelle désillusion et direction la Ligue Europa, aux côtés de Lyon et Marseille, qu’ils avaient devancé la saison dernière en championnat.

« Je suis toujours confiant pour la qualification car nous avons deux visages. En Ligue 1, on ne montre pas le vrai. Mais contre le Sparta Prague, et après vingt minutes contre le Shakhtar, c’était notre visage. Je suis sûr qu’on va voir en Ukraine l’AS Monaco de la saison dernière, voulait croire Niko Kovac mardi en conférence de presse. Nous allons nous battre pendant 90 minutes, voire plus. »

AS Monaco, l’heure du doute

Les joueurs de la Principauté en seraient plutôt bien inspirés, car au-delà de la question sportive, une absence de qualification pour la plus prestigieuse des compétitions européennes constituerait une perte de plusieurs dizaines de millions d’euros potentiels, en fonction du parcours. C’est d’ailleurs tout le football français qui sera derrière les Rouge et Blanc, après une saison bien décevante sur la scène européenne, malgré la demi-finale de C1 du PSG.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*