un portrait du Dalaï-Lama composé de Rubik’s Cubes vendu 450.000 euros


225 casse-tête composent cette œuvre signée l’artiste français Invader. En février 2020, sa Rubik Mona Lisa s’était envolée à 480.200 euros.

Un assemblage de 225 Rubik’s Cubes, formant ensemble le portrait souriant du Dalaï-Lama: voici l’œuvre qui s’est envolée pour 468.250 euros lundi, lors d’une vente aux enchères organisée par Artcurial. Créé en 2008, ce portrait est l’œuvre d’Invader, le Français artiste de rue spécialisé dans les mosaïques installées sur les murs de grandes métropoles et travaillant toujours autour du thème de la reproduction du pixel.

Intitulé Rubik Dalaï-Lama, l’assemblage d’objets colorés était estimé entre 300.000 et 400.000 euros par la maison d’enchère. Invader réalise donc une belle vente avec ce montant de 468.250 euros, mais qui reste toutefois assez loin du record établi par une œuvre similaire de l’artiste. En effet, en février 2020, sa Rubik Mona Lisa s’était envolée à 480.200 euros, établissant un record. Puis, en décembre dernier, c’est cette fois son Rubik Space qui atteignait une somme inégalée de 492.600 euros.

Depuis 2004, Invader se plaît à reproduire des célèbres visages ou tableaux grâce aux Rubik’s Cubes, ces objets emblématiques des années 1980 aux six couleurs différentes. Du Déjeuner sur l’Herbe d’Édouard Manet à L’Origine du Monde de Gustave Courbet, Invader a reproduit diverses œuvres picturales grâce à ces petits objets, donnant naissance au mouvement du «Rubickubisme».

Rubik Dalaï-Lama, créé en 2008 et de dimensions de 83,5 cm par 83,5 cm, se veut un hommage à la spiritualité du bouddhisme. C’est après un voyage au Népal, au cours duquel il a rencontré des réfugiés tibétains, que l’artiste a eu l’idée de ce portrait.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*