La Bonne Épouse, émancipation mode d’emploi sur Canal +


CRITIQUE – Dans cette comédie de Martin Provost sortie en salle en mars 2020, Juliette Binoche incarne la directrice d’une école ménagère dont la vie bascule. A voir pour la première fois à la télévision, ce mercredi 23 juin à 21h sur Canal +.

Les demoiselles de l’institution ménagère que dirige Paulette Van der Beck, alias Juliette Binoche en tailleur serré, dans la campagne alsacienne, ont deux ans pour apprendre à devenir de «bonnes épouses». Martin Provost a écrit le scénario de cette comédie avec la complicité de Séverine Werba. Le cinéaste de 64 ans s’est mis dans la peau du sexe dit faible pour réaliser un long-métrage aux accents féministes. Sortie en mars 2020, diffusée pour la première fois ce soir à la télévision, cette comédie aux couleurs joyeusement kitsch et vintage narre les aventures de futures femmes d’intérieur confinées. Toutes entières soumises à la volonté et au désir de l’époux. Cela se passe avant les événements de mai 1968, plusieurs générations de mères ont été formées dans ce sens, au détriment de leurs aspirations personnelles.

Société patriarcale

Les jeunes téléspectateurs tomberont des nues en découvrant que la marge de liberté de ces dernières était bien limitée dans une société patriarcale (oui, ça a existé). Travail,

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 53% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ? La Bonne Épouse, émancipation mode d’emploi sur Canal +_173″, « customIDSPE »: « bGVmaWdhcm8uZnJfXzZkYmVlNzU0LWQzOWEtMTFlYi1iZTQ2LWJhNTY2ZWFhZTAyYV9fQXJ0aWNsZQ== », « event »: « customEventSPE »}’>
Connectez-vous

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*