Les ZUT, ces festivals éphémères qui égaieront l’été


Les zones d’urgence artistique temporaire, espaces dédiés à la création et à la fête, éclosent un peu partout en France. Le premier du genre a été inauguré ce vendredi soir dans le Parc de La Villette.

Niché sous le périph’ parisien, le nouvel espace du Parc de La Villette promet d’attirer la jeunesse et la création. Nommé sobrement «Le Périphérique», cette scène, inaugurée le 18 juin, accueille également la première zone d’urgence artistique temporaire (ZUT). Ce dispositif, mis en place en partenariat avec Technopol et soutenu par le ministère de la Culture, veut renouer avec l’esprit festif des jours passés.

Cet espace éphémère rassemblera, autour de la musique électronique, «de nombreuses disciplines telles que les arts plastiques, la performance, le graff, les arts numériques, la danse hip-hop» ou encore la scénographie, stipule un communiqué. Du 18 juin au 19 septembre 2021, se succéderont sur scène, tous les week-ends, des artistes de la scène techno française, mais également étrangère. En semaine, des œuvres visuelles seront accessibles au public.

En France, vingt-huit ZUT doivent voir le jour, toutes aux mêmes dates et sur le modèle proposé par La Villette et Technopol. Celles-ci ont signé une charte afin de s’engager au respect des contraintes sanitaires liées à la pandémie, à une rémunération juste des artistes, à constituer des équipes et une programmation mixte et paritaire, dans le respect de l’environnement. Sur ce dernier point, le président du Parc et de la Grande Halle de La Villette, Didier Fusiller, a précisé au Figaro que les artistes programmés sont principalement locaux, afin de privilégier leur venue par le train.

Aucune billetterie n’a été mise en place pour l’événement. Premier arrivé, premier servi. Qui voudra découvrir l’initiative sera contrainte de faire la queue. D’autant que les places sont chères: les consignes sanitaires étant strictes, seules 500 personnes à la fois pourront assister assises et masquées aux concerts. À partir du 1er juillet, la limite passera à 1000 personnes, toujours confortablement installées dans des chaises longues disposées face à la scène, afin d’éviter la mise en place du pass sanitaire.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*