Macron appelle à un assouplissement de l’approvisionnement en ingrédients pour la production de vaccins Covid en Inde, autres


NEW DELHI : En amont d’un sommet crucial du groupe du G7, le président français Emmanuel Macron a appelé à assouplir l’approvisionnement en matières premières pour la production de vaccins contre les coronavirus en Inde et dans certains autres pays, affirmant qu’une telle étape était absolument nécessaire pour accélérer la fabrication pour leurs propres besoins ainsi que pour aider la région africaine.
Lors d’une conférence de presse à Paris, Macron s’est également prononcé en faveur d’une proposition de l’Inde et de l’Afrique du Sud à l’Organisation mondiale du commerce pour une levée temporaire des brevets sur les vaccins Covid-19 et a déclaré que la France soulèverait la question lors du sommet du G7.
Il a déclaré que la France et l’Afrique du Sud proposeront au sommet du G7 que les nations travaillent sur des exemptions pour les droits de propriété intellectuelle, affirmant que les brevets ne doivent pas créer d’obstacles à l’augmentation de la production de vaccins.
Les dirigeants des pays du G7, la France, l’Allemagne, le Japon, le Royaume-Uni, les États-Unis, l’Italie et le Canada, tiennent un sommet dans la station balnéaire britannique de Cornouailles du 11 au 13 juin, axé sur l’exploration des moyens de faire face à la pandémie de coronavirus.
Le Premier ministre Narendra Modi participera virtuellement aux séances de sensibilisation du sommet les 12 et 13 juin, a annoncé jeudi le ministère des Affaires étrangères (MEA).
En facilitant l’approvisionnement en matières premières pour les vaccins, Macron a déclaré que le maintien des chaînes d’approvisionnement des ingrédients était essentiel pour stimuler la production des vaccins.
“Comme nous le savons, il y a eu des interdictions d’exportation par plusieurs pays membres du G7 qui ont bloqué la production dans d’autres pays… Je ne prendrai qu’un exemple, l’Inde”, a-t-il déclaré.
“L’Inde, et en particulier le Serum Institute of India, a été bloqué dans sa production par des restrictions à l’exportation des ingrédients nécessaires à la production de ces vaccins en provenance de certaines économies du G7”, a déclaré le président français.
“Ces restrictions doivent être levées à la fois pour que l’Inde puisse produire plus pour elle-même et pour qu’elle puisse très rapidement approvisionner les Africains notamment, qui sont très dépendants de sa production”, a-t-il déclaré.
Les extraits du point de presse de Macron ont été mis à disposition par l’ambassade de France en Inde.
Sur la question de la dispense de brevet pour les vaccins COVID-19, les pays doivent s’assurer que les droits de propriété intellectuelle ne seront jamais un obstacle à l’accès aux vaccins.
“Et pour moi, c’est le principe qui doit régir notre travail. La propriété intellectuelle ne doit jamais bloquer ces transferts de technologie et la capacité de produire”, a déclaré Macron.
“C’est pourquoi nous avons décidé de mettre sur la table avec l’Afrique du Sud pour ce G7 une proposition permettant également de travailler sur une dérogation limitée dans le temps et l’espace de cette propriété intellectuelle”, a-t-il déclaré.
Dans le même temps, il a évoqué la nécessité d’une juste rémunération de l’innovation et du respect de la propriété intellectuelle.
“C’est une première proposition de l’Inde et de l’Afrique du Sud que nous avons retravaillée, que nous souhaitons encore travailler avec l’OMS, l’OMC, nos partenaires. Mais j’espère qu’elle permettra justement un accord lors de ce G7”, a-t-il déclaré.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*