Les courses Extreme E en Amérique du Sud reportées en raison de COVID-19


La nouvelle série tout-terrain électrique Extreme E a annulé des courses dans les régions de l’Amazonie brésilienne et de la Patagonie argentine en raison de la pandémie de coronavirus, l’Écosse étant désormais une alternative possible, a-t-elle déclaré vendredi dans un communiqué.

La manche amazonienne était prévue du 23 au 24 octobre et le Glacier X Prix du 11 au 12 décembre.

Extreme E, qui utilise des SUV identiques et comprend le septuple champion du monde de Formule 1 britannique Lewis Hamilton comme l’un des propriétaires de l’équipe, a déclaré qu’il avait décidé de reporter sa visite dans la région jusqu’à la saison deux.

“Nous suivons de près la situation concernant tous les emplacements Extreme E pour 2021 et avons choisi de prendre cette décision préventive sur les courses en Amérique du Sud cette année”, a déclaré le fondateur d’Extreme E, Alejandro Agag.

“Notre priorité est de proposer un calendrier d’événements de cinq courses qui soit sûr et responsable pour nos participants, partenaires et membres du personnel du monde entier de se rendre et d’y assister.”

Extreme E a déclaré que les alternatives à l’étude comprenaient les îles occidentales d’Écosse avant que Glasgow n’accueille la conférence sur le changement climatique COP26 en novembre.

La série a jusqu’à présent organisé deux tours – en Arabie saoudite et au Sénégal – avec le troisième prévu au Groenland fin août.

Extreme E vise à sensibiliser au changement climatique et à promouvoir la durabilité en faisant courir des SUV électriques dans des environnements éloignés et difficiles, avec un ancien navire postal utilisé pour transporter des voitures entre les emplacements.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*