Christophe Dominici s’est-il suicidé ? « Des personnes lui ont fait du mal »


Saura-t-on un jour de quoi est mort Christophe Dominici ? L’ancien joueur de rugby est décédé mardi 24 novembre 2020. Son corps avait été retrouvé dans un parc des Hauts-de-Seine. D’après les éléments de l’enquête, il aurait fait une chute de 10 mètres, tombant du toit d’un bâtiment désaffecté du parc de Saint-Cloud. Si sa famille a toujours fermement réfuté la thèse du suicide, le mystère demeure entier sur la façon dont le sportif – annoncé déprimé au moment de sa disparition – a trouvé la mort.

Ce samedi 29 mai, Max Guazzini était l’invité de Mickaël Dorian dans Good Morning Week-end sur Non Stop People. L’occasion pour l’ancien président du club du Stade français Paris rugby de revenir sur le décès de son protégé. « La semaine dernière j’étais sur sa tombe à Hyères. J’y vais chaque fois que je descends dans le Sud« , a expliqué d’emblée l’ancien directeur des programmes d’NRJ. Interrogé sur le suicide probable de Christophe Dominici, Max Guazzini s’est montré perplexe : « Je ne sais pas ce qu’il s’est passé. J’en sais rien. Je suis même allé sur les lieux, c’est incompréhensible. Je pense qu’il a été traumatisé par des personnes qui lui ont fait du mal, à Béziers notamment. Tout ce que je sais, c’est un chagrin immense (…) Je ne crois pas trop à la thèse du suicide, mais on ne saura jamais, le doute persistera« .

Ému, Max Guazzini a ensuite fait part de son chagrin depuis cette terrible perte : « Quand je pense à lui, je pleure. C’est quelqu’un que j’aimais. C’était mon préféré (parmi tous les joueurs du Stade Français). Des fois on s’est engueulé. Ça n’a pas toujours été une relation facile. Il y avait une affection entre nous. Le dernier SMS que j’ai reçu de lui c’était ‘Je t’aime mon Max’. On était vraiment très proches, c’est difficile« .

Les proches de Christophe Dominici s’accordent tous sur un point, il n’a pas pu se suicider. En revanche, son père Jean blâme plusieurs personnes qui auraient pu, selon-lui, empêcher ce drame. S’il se sent lui-même coupable de ne pas avoir été assez présent pour son fils, il accuse également le corps médical d’avoir été inefficace et reproche à Loretta, la veuve de son fils, de l’avoir laissé sortir de chez lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*