Lens – Leca : « J’ai l’impression qu’on nous prend pour des voyous »


Le gardien du RC Lens a fustigé l’arbitrage de M. Turpin, coupable selon lui d’avoir sifflé un penalty et adressé un rouge injustifiés.

Le tant attendu derby du nord vendredi soir n’aura finalement duré qu’une trentaine de minutes. Le temps pour Clément Turpin de siffler un penalty en faveur des Dogues au bout d’à peine deux minutes de jeu pour un contact entre Fofana et Bamba. Avant d’adresser un second avertissement à Michelin à la demi-heure de jeu, anéantissant les espoirs de retour lensois.

« Quand on voit les trente premières minutes, si on occulte l’erreur d’arbitrage au bout d’une minute (penalty), on fait plus que jeu égal », rageait le portier artésien Jean-Louis Leca au coup de sifflet final au micro de Canal +.

« Le match se passe très bien. Et il dégaine direct, lance-t-il à propos du carton rouge. Ce sont deux fautes d’arbitrage grossières. J’ai revu les images à la pause. C’est Bamba qui rentre dans Seko (Fofana). À 0-2, on fait des erreurs.

« Mais je vais vous faire une confidence : à la fin du match de Reims (4-4), il y a une erreur manifeste et l’arbitre ne va pas consulter le VAR. Le lendemain, je rentre chez moi (en Corse) et je croise un de ses collègues à l’aéroport d’Orly. Il m’explique que ce n’est pas possible de l’appeler car cela peut faire perdre des points.

« Que si un arbitre est déjugé, il aura des points en moins. Il y a simplement quarante mètres pour aller voir un écran et il ne siffle pas penalty. La deuxième situation (le rouge) entraîne nos prises de risques. Si on était restés à onze contre onze, cela aurait peut-être été différent.

« Sur les deux derniers derbys, je n’ai pas vu de mauvais gestes ou d’attentats. Personne n’a perdu ses nerfs. Les décisions sont en notre défaveur. Voyez la cheville de Ganago (qui a subi une faute de Fonte en seconde période) qui a des points de suture. J’ai l’impression qu’on nous prend pour des voyous. »

Son entraîneur, Franck Haise, est resté plus mesuré concernant les décisions arbitrales et voulait surtout passer à autre chose. « À onze contre onze, pendant trente minutes, Lille ne nous était pas très supérieur. On était mieux collectivement mais un match ne dure pas trente minutes », a-t-il regretté.

« Je ne vais pas entrer dans les décisions arbitrales, ce n’est pas mon job. Ce serait utilisé d’une manière ou d’une autre. Au-delà de la qualité des joueurs de Lille, et il y en a, cela peut expliquer ces deux défaites larges (face au LOSC). 

« On aurait aimé jouer ce match complètement ne serait-ce que pour nos supporters, dont l’accueil a été exceptionnel. On va digérer. Moi, j’ai déjà digéré à moitié. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*