Les invités affluent vers les terrasses de cafés hollandais alors que le verrouillage se simplifie


Les Pays-Bas sont devenus mercredi le dernier pays européen à commencer à assouplir prudemment son verrouillage alors même que les taux d’infection et le taux d’occupation des soins intensifs restent obstinément élevés. Photo AP

UTRECHT: Lisa Gerritsen et Eva Diks ont été les premiers invités en six mois à être servis mercredi au Café Le Journal sur la place Neude dans la ville néerlandaise d’Utrecht.
D’abord d’une longue file d’attente pour s’asseoir, ils ont choisi une table au soleil, commandé une bouteille de vin rosé et des verres d’eau et prévoyaient d’en faire une journée.
« Nous avons attendu si longtemps. Nous étions ici à 11 heures. Fantastique », a déclaré Gerritsen, un étudiant de 19 ans. «Nous prévoyons de rester ici jusqu’à 18 heures.»
le Pays-Bas mercredi est devenu le dernier pays européen à commencer à assouplir prudemment ses confinement même si les taux d’infection et le taux d’occupation des soins intensifs restent obstinément élevés.
Les Néerlandais suivent Italie, Grèce, France et d’autres pays européens dans la volonté de rouvrir la société et de s’éloigner des verrouillages économiquement paralysants dans les semaines à venir.
Un couvre-feu qui a déclenché des émeutes lors de son introduction dans tout le pays en janvier a été levé et les acheteurs ont été autorisés à visiter les magasins non essentiels sans prendre rendez-vous au préalable, bien que le nombre soit limité.
Les bars et les cafés ont été autorisés à rouvrir leurs terrasses extérieures pour la première fois en six mois, mais certains propriétaires n’étaient pas satisfaits des conditions qui, selon eux, rendront presque impossible la réalisation de bénéfices.
Les terrasses ne peuvent ouvrir qu’entre 12h et 18h. pour un maximum de deux personnes socialement éloignées par table, sauf si elles sont du même ménage.
Alex Celik, propriétaire du restaurant italien Il Pozzo sur le vieux canal qui traverse le centre-ville d’Utrecht, a déploré qu’il doive fermer au moment où les clients néerlandais veulent s’asseoir pour un repas du soir.
« De midi à 18 heures, ce n’est rien pour l’industrie hôtelière », a-t-il déclaré. « Fermeture à 18 heures, les gens prendront de la nourriture et iront au parc. Cela ne fonctionnera pas aussi bien. Il aurait été beaucoup mieux si nous pouvions ouvrir jusqu’à 8 heures. »
Il a montré une photo récente qu’il a prise lors du verrouillage d’environ 250 personnes mangeant et buvant le long du canal où il n’est désormais autorisé à accepter que 50 clients.
Ses commentaires ont fait écho au groupe de pression de l’hospitalité du pays, qui a critiqué les heures d’ouverture, affirmant que les clients quitteraient les terrasses et déménageraient ailleurs, rendant plus difficile le respect des règles de distanciation sociale et d’hygiène.
L’institut de santé publique du pays a rapporté mardi que les infections avaient légèrement augmenté au cours de la semaine dernière pour atteindre un peu plus de 55 000 tandis que les admissions à l’hôpital avaient très légèrement diminué. Il est confirmé que plus de 17 000 personnes sont décédées du COVID-19 aux Pays-Bas.
Après avoir été le dernier Union européenne nation pour commencer sa campagne de vaccination, les Pays-Bas, une nation d’environ 17,4 millions de personnes, ont maintenant administré environ 5,3 millions de vaccins.
Gerritsen a déclaré qu’elle avait des sentiments mitigés sur le fait de profiter du soleil et du vin pendant que le personnel de l’hôpital luttait contre la crise du COVID-19.
«C’est difficile pour ceux qui travaillent dans le domaine de la santé qu’ils soient si occupés et que nous sommes assis ici sur une terrasse», a-t-elle déclaré. « Nous sommes autorisés à le faire maintenant, mais c’est vraiment difficile. »
La réouverture a eu lieu un jour après la fête annuelle de la fête du roi aux Pays-Bas, qui a vu de grandes foules de fêtards se rassembler dans la plupart des villes, la plupart ignorant les directives de distanciation sociale.
« Nous pouvons bien mieux réglementer les choses », a déclaré Eddy Schouten, propriétaire du Cafe Het Neutje.
Pour Pamela Kuijper-Hartman et Sven Hartman, mercredi a été important pour bien plus que la réouverture des terrasses.
Le couple s’est marié à l’hôtel de ville d’Utrecht à 11 heures du matin, puis a marché au coin de la rue jusqu’à La Neude où ils se sont assis avec un petit groupe d’invités à des tables socialement éloignées et ont pris un verre au soleil printanier.
« Un timing parfait », a déclaré Kuijper-Hartman.

FacebookTwitterLinkedinE-mail

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*