Lille – Galtier : « Il va falloir se battre jusqu’à la fin »


L’entraîneur lillois a préféré positiver après le nul concédé contre Montpellier, qui permettra aux Dogues de rester en tête de la Ligue 1.

Lille a-t-il gagné un point ou en a-t-il perdu deux vendredi soir face à Montpellier pour la course au titre ? Longtemps derrière au score après le but d’Andy Delort, les Dogues sont parvenus à égaliser dans la dernières minutes pour sauver un point face à Montpellier. Ils resteront donc leaders quoi qu’il arrive pendant la suite du week-end.

« On a fait une bonne entame, avec trois situations et deux occasions mais le but bien construit de Montpellier nous a assommés, a analysé Christophe Galtier après le coup de sifflet final. Ensuite on a été désunis, désorganisés d’où une première mi-temps difficile.

« Ce n’est pas parce qu’on encaisse qu’on doit arrêter d’entreprendre. Pendant quinze ou vingt minutes, je n’ai pas retrouvé le visage d’une équipe qui veut inverser les choses. »

Le coach nordiste a toutefois davantage apprécié la seconde période de ses hommes, qui ont poussé pour revenir tout au long des 45 dernières minutes. « En deuxième période, les choses ont changé, on a joué plus haut : est-ce que Montpellier a reculé ou est-ce que nous avons gagné du terrain ?

« Il y a eu pas mal de maladresses, d’arrêts du gardien puis qu’on a eu une vingtaine de tirs mais on a manqué de réussite avec le tir sur le poteau de Benjamin (André). En insistant, on a eu le bonheur d’égaliser, car c’était important. »

Au moment de faire le bilan, Galtier retient tout de même le verre à moitié plein. « Je ne suis pas satisfait du nul mais malgré le scénario du match, ce but qui nous a fait mal à la tête, qui nous a mis le doute, on a bien fini avec une emprise sur le jeu, avec beaucoup de pression sur la défense adverse sans pouvoir marquer plus de buts.

« Jusqu’à la fin, il va falloir se battre. Je ne sais pas si ce soir on a laissé filer des points ou si on en a gagné un, à vous de juger. Mais nos concurrents doivent réaliser un parcours parfait pour nous passer devant.

« On verra dimanche soir, on fera le bilan de la journée avant de se préparer pour un gros match contre Lyon. On n’a pas de pression car on fait en sorte de ne pas en mettre mais il y a l’envie de réaliser un exploit. »

Un exploit toujours à la portée de Lillois leaders surprise à cinq journées de la fin du championnat, eux qui doivent encore défier Lyon la semaine prochaine, puis Nice, Lens, Saint-Etienne et Angers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*