Un système automatisé de hors-jeu à partir du Mondial 2022 ?


Selon Arsène Wenger, la FIFA réfléchit sérieusement à mettre en place un système automatisé de hors-jeu à partir de la Coupe du Monde au Qatar.

L’ancien manager d’Arsenal, Arsene Wenger, a affirmé que les appels hors-jeu pourraient être automatisés lors de la Coupe du monde 2022 au Qatar, avec de nouvelles avancées technologiques prévues suite aux critiques continues contre la VAR.

L’ancien manager des Gunners occupe actuellement un poste de chef du développement du football mondial pour la FIFA. Avec une position de premier plan au sein de l’instance dirigeante du jeu, le Français est bien placé pour évoquer les changements en cours qui visent à faciliter la vie des officiels de match et à éradiquer les erreurs causées par l’homme.

Qu’est-ce qui a été dit?

Wernger a déclaré à l’émission Living Football de la FIFA: “Je pense que le hors-jeu automatisé sera prêt pour 2022. Automatisé signifie qu’il va directement du signal au juge de touche et que le juge de touche a sur sa montre un voyant rouge qui lui indique hors-jeu ou non. En ce moment, nous avons des situations où les joueurs sont en ligne pour voir s’ils sont hors-jeu ou non. En moyenne, le temps d’attente est d’environ 70 secondes, parfois une minute 20 secondes, parfois un peu plus lorsque la situation est très difficile à apprécier.”

“C’est tellement important parce que nous voyons de nombreuses célébrations sont annulées par la suite pour des situations marginales et c’est pourquoi je pense que c’est une étape très importante, a poursuivi le technicien français. Le semi-automatisé va d’abord au VAR, qui le signale au juge de touche. Je m’efforce très fort d’avoir les hors-jeu automatisés, ce qui signifie que le signal va tout de suite au juge de touche.”

Comment ce projet évolue ?

Fabrizio Pasqua referee VAR check Milan Napoli

Le système semi-automatisé a été testé par la FIFA lors de la Coupe du monde des clubs 2019 et des progrès positifs ont été accomplis depuis.

L’International Football Association Board (IFAB), qui supervise et régit le règlement du football, a déclaré qu’il continuerait de plancher sur la loi sur le hors-jeu et la technologie mise en place pour faciliter la prise de décisions.

Wenger a ajouté: «La FIFA et l’IFAB ont toujours soutenu que la décision finale reviendrait à l’arbitre, la technologie étant introduite pour fournir aux officiels le meilleur soutien disponible.»

Est-ce la fin de la VAR ?

La FIFA a déjà introduit les arbitres assistants vidéo au football au plus haut niveau à travers l’Europe, avec des divisions nationales de premier plan et des tournois internationaux majeurs utilisant désormais la VAR.

Ce système n’a pas été universellement bien accueilli, de nombreux appels importants étant toujours remis en question, tandis que la controverse n’est jamais loin en ce qui concerne les décisions de hors-jeu qui peuvent être déterminées par une question de millimètres.

L’utilisation de moniteurs sur le terrain a également fait l’objet de critiques, l’incohérence des officiels étant toujours présente, tandis que beaucoup demandent que la vitesse des décisions VAR soit augmentée, car les matches peuvent devenir faussés après de longs retards de jeu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*