Alex Goude subit « un déluge d’emmerdes » : Invité des dîners clandestins de Pierre-Jean Chalençon ? Il s’explique


Avec son reportage en caméra cachée, M6 a démontré que des dîners clandestins avaient lieu dans la capitale, à commencer par le Palais Vivienne, propriété du collectionneur et star de télé Pierre-Jean Chalençon. Ce dernier maintient que c’est faux malgré la diffusion de menus chiffrés réalisés par Christophe Leroy et d’images montrant plusieurs personnes attablées. Des photos de personnalités posant avec le collectionneur refont aussi surface, dont une mettant en cause Alex Goude. Mais c’est aller un peu vite en besogne !

Attaqué sur les réseaux sociaux pour sa supposée participation à un dîner clandestin chez Pierre-Jean Chalençon en avril 2021 à cause d’une photo de lui à ses côtés avec trois autres hommes, l’animateur Alex Goude a réagi sur Twitter. « Espèce de grands moralisateurs fous…. Ce moment date d’il y a plusieurs semaines, à l’époque hors confinement ! Et on était tous à distance… Ce que l’on constate en regardant la photo« , a-t-il d’abord précisé. Puis ce dernier d’ajouter : « Puisque nous vivons dans un monde de fous où on sort de vieilles photos me voilà obligé de me justifier. J’ai fait, il y a des mois (!) un repas à 5 (!) chez Pierre-Jean, venu… du traiteur. C’était légal, privé et pro en même temps et n’a RIEN à voir avec la polémique du jour…« 

Alex Goude, qui avait confié à Crumpa être du genre casanier dès qu’il a un instant de libre entre deux tournages et n’avoir en tête que l’envie de voir son fils à Las Vegas et sa maman confinée en région parisienne, a aussi pris la parole via un message envoyé à Touche pas à mon poste le 5 avril. « Pour faire clair, j’ai fait pour la première fois de ma vie un diner au Palais Vivienne en début d’année, un repas à cinq, un diner pro, avec attestations, sans serveurs, avec un plat à emporter acheté au resto du bas (…) Je subis un déluge d’emmerdes depuis hier, je ne dors pas, pour un amalgame débile fait par des personnes qui étaient énervées contre moi. La plupart enlèvent leurs messages après avoir parlé avec moi et compris leur erreur. Je les en remercie. Pour tous les autres, je me réserve le doit de les attaquer en justice (…) Je n’en peux plus (…) C’était la première et dernière fois, c’était chez lui pas un restaurant et je n’ai pas payé« , a-t-il précisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*