Bordeaux, le coup de gueule de Jean-Louis Gasset


L’entraîneur des Girondins de Bordeaux a affiché son inquiétude et sa colère après le nouveau revers de son équipe.

Les Girondins de Bordeaux sont au plus mal. Bordeaux n’y arrive plus en Ligue 1 et glisse lentement mais sûrement vers la partie basse du classement. Les Girondins se sont inclinés ce dimanche face à Strasbourg 3-2 alors qu’ils étaient menés 3-0 très tôt dans la rencontre. En conférence de presse, Jean-Louis Gasset a poussé un énorme coup de gueule après la performance de ses joueurs face à Strasbourg et notamment une première demi-heure catastrophique.

Bordeaux et Nantes déçoivent encore… Le résumé de la journée en Ligue 1

« C’est incroyable ! On prend trois buts en trente minutes. Prendre un but dans les 5 première minutes cela nous a mis la tête sous l’eau À 1-0, nous avons eu une ou deux situations favorables, et il aurait fallu égaliser, mais… trente minutes, un cauchemar. On a quand même redonné l’espoir en marquant deux buts mais, normalement, en football, quand vous êtes menés 3-0 après trente minutes, parfois, vous prenez une valise« , a insisté l’ancien adjoint de Laurent Blanc. 

« C’est partout, dans la technique, dans les duels… partout. Ce n’est pas juste un secteur de jeu. On n’avait pas de bloc. En ce moment, on fait des erreurs de débutant. Il faut arriver à mettre dans la tête aux gens que quand on a la responsabilité de quelqu’un, il ne faut pas que ce quelqu’un marque.  Après une entame de match comme ça, heureusement que vous êtes inquiets. Maintenant, j’ai quand même des joueurs d’expérience« , a ajouté l’entraîneur des Girondins.

« Il faut qu’on arrête de parler et qu’on joue »

Bordeaux Strasbourg Ligue 1 04042021

« On se dit qu’à un moment, on va prendre conscience que ce qu’on fait ne suffit pas. Peut-être que les gens sont persuadés qu’on va gagner un ou deux matches sur les sept qu’il reste. Mais il faut se dire qu’il faut le faire le plus vite possible. Et sincèrement, j’avais quand même l’espoir que ce soit aujourd’hui. C’est avec ce groupe qu’on va réussir à remplir la mission.  On a manqué une bonne opportunité de respirer mais je ne vois pas pourquoi on n’aurait pas le moral avec 36 points quand d’autres l’auraient avec 28-29 points. Après, c’est une question mentale. (…) Il va falloir serrer le robinet. Il faut qu’on arrête de parler et qu’on joue, qu’on soit concentrés sur le football« , a conclu Jean-Louis Gasset.

Ce joueur de Ligue 1 qui se voit meilleur que Neymar et Mbappé

Paul Baysse a été dans le sens de son entraîneur et a souligné l’entame de match ratée des Girondins de Bordeaux : « Commencer un match avec trois buts d’écart, c’est compliqué. Je pense qu’on a eu une bonne réaction. Et il faut l’avoir, parce que sinon, le match, je n’ose même pas imaginer comment il se termine. On l’a eue. Malgré tout, on les a fait douter. On a trop d’irrégularité dans nos rencontres et, quand on est irréguliers, c’est compliqué de gagner des matches ».

« On est déçus, frustrés. Inquiets, non, parce que l’on a notre destin entre nos mains, on ne dépend de personne. Et ne posez pas la question de savoir si l’on regarde derrière, parce que l’on ne regarde pas derrière ! Il faut que l’on ne regarde que nous-mêmes et qu’on se mette au diapason« , a conclu le défenseur central des Girondins. Quatorzième de Ligue 1, Bordeaux n’a que sept points d’avance sur la dix-huitième place détenue par Nîmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*