Mourinho contre l’arbitrage après la défaite dans le derby


José Mourinho fulminait à l’issue du derby contre Arsenal et qui a basculé sur un pénalty très contestable.

Jose Mourinho a dirigé sa colère contre les arbitres suite à la défaite de son équipe de Tottenham dans le derby du nord de Londres face à Arsenal en Premier League dimanche (1-2), affirmant que c’était « dommage » que les arbitres n’aient pas à faire face à un examen approfondi de leurs décisions après la rencontre.

Le Portugais a quand même été assez honnête pour reconnaitre que son équipe des Spurs, qui avait pris les devants en première mi-temps grâce à la superbe frappe en coup de foulard d’Erik Lamela, évoluait bien au-dessous de son nouveau. Il en a assumé la responsabilité.

Mais Mourinho n’a pas aimé la prestation de l’arbitre Michael Oliver et celui du VAR avec leur appel en faveur d’un penalty suite à une chute d’Alexandre Lacazette dans la surface au contact du Colombien Davinson Sanchez alors qu’on jouait l’heure du jeu et que le match était relativement indécis.

« Aux arbitres de s’expliquer »

« Pas d’entretiens d’après-match pour les arbitres? C’est dommage », a ironisé Mourinho à Sky Sports. « Nous avons vraiment mal joué en première mi-temps. Le 1-1 n’était pas le reflet de la première mi-temps. Nous étions très mauvais. En seconde période, nous n’avions que de l’espace pour nous améliorer, ce que nous avons fait. [Mais] alors c’est une question – mais impossible car ils ne parlent pas – à l’arbitre Michael Oliver de répondre »

« Le match était sous contrôle en seconde période donc nous avons récupéré. Nous avons fait des changements pour essayer de gagner, [mais] ensuite c’est un penalty et ensuite un deuxième jaune pour Lamela. Ce que je vois depuis le banc n’est qu’une impression au début. Je suis à 40 ou 50 mètres. Je l’ai vu sur l’iPad. Les arbitres ont parfois un travail difficile. Je ne me suis pas plaint mais quand je regarde en arrière sur l’iPad, c’est ce que c’est. Si quelqu’un a une opinion différente [pour moi], il doit être l’un des grands fans d’Arsenal avec un abonnement. C’est le seul que j’accepte car c’est la passion qui parle. A part ça, je n’accepte pas de point de vue différent car il est évident », a-t-il ajouté..

« Si les joueurs ne font pas mieux, c’est parce qu’ils ne peuvent pas faire mieux. J’appartiens à l’équipe donc je suis aussi coupable pour la première mi-temps que les joueurs, mais le mieux est que nous nous améliorions en seconde période. Les joueurs sont fatigués, les entraîneurs fatigués, peut-être que les arbitres sont fatigués aussi. Mon bilan avec Michael Oliver aux pénalties avec Chelsea, United et Tottenham est défavorable », a conclu The Special One.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*