Le Jeu de la Dame bientôt adapté en une comédie musicale


Après Chess de Murray Head et les œuvres musicales du grand Philidor, les aventures échiquéennes de la phénoménale Beth Harmon dans la série de Netflix vont être bientôt déclinées, en musique, à Broadway.

On le sait depuis le temps du grand Philidor les échecs et la musique sont des arts qui font corps ensemble. Qu’ils soient rockeurs, jazzmen ou compositeurs classiques, les joueurs d’échecs mélomanes aiment s’adonner et parfois s’inspirer du roi des jeux. Murray Head, Ray Charles, David Bowie, Prokofiev, entre autres, ont su magnifiquement reproduire en notes et en sons leurs aventures sur l’échiquier. Triomphe oblige, aujourd’hui ce sont les géniales combinaisons de Beth Harmon – formidablement campée par Anya Taylor-Joy, – dans la série de Netflix Le Jeu de la Dame qui devraient être adaptées sous la forme de la comédie musicale.

La société de production Lewel Forward aura la passionnante tâche de traduire les coups de génie de la prodigieuse Beth Harmon en musique et en chant. Cette nouvelle sensationnelle qui devrait enflammer Broadway dans quelques mois a été annoncée par Adrienne Becker, la présidente de la société, et la productrice Julia Dunetz qui aura la responsabilité de conduire à bien ce projet.

Anya Taylor-Joy reprendra-t-elle son rôle ?

La composition musicale empruntera-t-elle son rythme au jazz, à la symphonie ou au pop-rock comme l’avaient imaginé Murray Head et les membres du groupe ABBA dans Chess en 1986, nul ne peut encore le dire. En revanche, ce qui est certain c’est qu’Elizabeth Harmon et ses amis et rivaux champions d’échecs ne détestaient pas blitzer ou analyser en écoutant les chansons country, pop et rock à la mode en Amérique dans les années 1960.

L’élégance de Beth Harmon, toujours impeccablement habillée de tenues inspirées de Cardin ou de Balenciaga, rappelant la géométrie bicolore d’un échiquier, sera aussi un élément crucial de la mise en scène. Et bien sûr, tous les amoureux de la série rêvent déjà de voir sur la scène de Broadway, Anya Taylor-Joy reprendre son rôle.

Quant à la dramatisation des joutes échiquéennes, où l’on voit Beth Harmon triompher du plus grand maître russe, elle sera à l’instar du match du siècle Spassky-Fischer, à n’en pas douter, le fil directeur de cette désormais très attendue comédie musicale.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*