OM – Nasser Larguet : “C’est une énorme déception personnelle”


Nasser Larguet, qui vivait son dernier match sur le banc de l’OM, était aussi déçu que remonté après l’élimination contre Canet en Coupe de France.

L’Olympique de Marseille a été sorti en 16es de finale de la Coupe de France. Une élimination essuyée de manière humiliation face à une formation de National 2, en l’occurrence Canet-en-Roussillon (1-2). Un échec cuisant mais tout à fait logique au vu de ce que les deux équipes ont proposé dimanche soir. 

Les Olympiens sont passés complètement à côté de leur sujet lors de cette partie, livrant une prestation indigne de leur rang. Face à une équipe amateur et qui ne pouvait même pas compter sur son public, ils ont totalement déjoué et le revers concédé, bien qu’enregistré sur le fil, n’a rien d’illogique. Bien au contraire. 

Au coup de sifflet final, Nasser Larguet, qui vivait son dernier match sur le banc du club suite à l’arrivée de Jorge Sampaoli, n’a pas caché sa déception. “C’est très amer. Il y a une équipe qui a joué un match de Coupe avec ses armes, et une autre équipe qui n’a pas joué. Il fallait évoluer avec notre niveau de Ligue 1 et on a montré un visage qui n’est pas celui que j’attendais d’une équipe de Ligue 1”, a ainsi confié le technicien olympien, dans des propos rapportés par France Football. 

“L’état d’esprit de la Coupe n’était pas présent”

“On a eu beaucoup de déchet technique et d’approximations, c’est aussi cela qui nous coûte la qualification. L’état d’esprit de la Coupe n’était pas présent (…) J’estimais que mettre l’équipe entre les mains du nouveau coach avec une victoire en Coupe aurait été très bien. C’est une énorme déception personnelle” , a-t-il ajouté. 

“On n’a pas le droit de se faire sortir comme ça. C’est comme si on jouait contre notre réserve. Il faut une remise en cause (…) Je pense que dans leur tête, les joueurs n’ont pas connecté qu’ils étaient en Coupe. Il n’y a pas eu d’allant ni de justesse technique” , a enfin confié Nasser Larguet, très remonté dimanche soir. 

Ancien sélectionneur de l’Argentine et du Chili, et notamment passé par le banc du FC Séville en Europa, Jorge Sampaoli, très attendu dans la cité phocéenne, a sûrement pris conscience de l’ampleur de sa tâche. Car le visage affiché par l’OM face à des amateurs est particulièrement révélateur des maux marseillais. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*