nous avons visité la Fiac online 2021


Si les grosses galeries dont les ventes s’avèrent concluantes, saluent l’initiative, les autres restent mitigées. Techniquement, cette édition 2021 monte d’un cran par rapport aux autres modèles de foires digitales, mais à quand une véritable immersion en live ?

La Fiac «on line »est-elle plus convaincante que les autres modèles lancés par les grandes foires d’art contemporain depuis le début de pandémie de Covid-19 ? Pas totalement ! Venant sept mois avant la Fiac qui doit se tenir, physiquement , du 21 au 24 octobre, dans le «Grand Palais éphémère» de l’architecte Jean-Michel Wilmotte au Champs de mars, cette «Fiac Online Viewing Rooms» laisse sur sa faim bon nombre de marchands et collectionneurs. Et surtout le public. Notamment les plus jeunes consommateurs en quête de nouvelles expériences.

Créé en collaboration avec Artlogic, leader en technologie digitale pour le monde de l’art, ce site initié par la directrice de la Fiac, Jennifer Flay et Reed Exhibitions, son organisateur, a ouvert officiellement ce jeudi, après deux journées VIP. Et il est accessible jusqu’au dimanche 7 mars minuit, heure de Paris. Certes, il est plus fluide et plus dynamique que ceux de la Frieze art Fair ou d’Art Basel. Concrètement, le visiteur peut y choisir

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 88% à découvrir.

Abonnez-vous : 1€ le premier mois

Annulable à tout moment

Déjà abonné ?
Connectez-vous

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*