Elodie Bouchez : Son idylle « exaltée » avec Thomas Bangalter des Daft Punk


Après plus de vingt-huit ans de carrière, cinq Grammy Awards et des collaborations avec des artistes légendaires, les Daft Punk ont annoncé leur séparation. L’occasion de revenir sur la vie privée de ces deux artistes français. L’un d’entre eux, Thomas Bangalter, est en couple avec une personnalité : l’actrice Élodie Bouchez.

Depuis 1999, l’homme casqué et la comédienne mènent une idylle loin des caméras et de l’attention médiatique. Parents de deux petits garçons, Tara-Jay et Roxan, ils ont longtemps partagé leur vie entre la Californie et Paris. Malgré tout, Thomas Bangalter expliquait en 2013 lors d’une interview aux Inrocks que la majeure partie de sa vie familiale se menait « à Paris ». « Notre vie personnelle et familiale est ici. On passe beaucoup de temps entre Paris et la Californie, où a lieu une grosse partie de notre production, de notre manufacture », confiait l’artiste de 46 ans.

Malgré le fait que leurs parents soient d’importantes personnalités avec un tel niveau de notoriété, les deux garçons ont grandi comme s’ils avaient été élevés par des anonymes. Doit-on remercier les casques qui ont dissimulé les visages des Daft Punk pendant des années ?

« Comme nous-mêmes ne sommes pas trop sollicités, nos garçons en bénéficient. Ils vont d’ailleurs dans une école publique de quartier. On pourrait bien entendu les inscrire dans des établissements où il n’y a que des enfants comme eux, on n’a rien contre d’ailleurs, mais pour l’instant, on n’en voit pas la nécessité », avait expliqué Élodie Bouchez lors d’une rare interview à Gala en juillet 2016.

Plus récemment, elle décrivait sa relation avec Thomas Bangalter comme « exaltée et confiante » dans les pages de Paris Match. « On fait comme on peut. On arrive à se suivre et à créer des choses dans plusieurs endroits, tout en restant en famille. C’est parfois acrobatique mais nous faisons en sorte que chacun s’épanouisse dans son métier« , avait-elle assuré.

Malgré sa discrétion, cette petite famille avait fait une rare apparition lors du match France/Pays-Bas en 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*