Richard Berry et Jeane Manson accusés d’inceste : Shirel riposte et condamne « un souvenir inventé »


Un démenti formel que Shirel a réitéré, jeudi toujours, sur son compte Facebook : « Je m’exprime aujourd’hui pour mettre un terme à la situation folle que nous vivons depuis 3 jours. J’avais 5 à 7 ans quand ma mère vivait avec Richard Berry. Après ces deux années en commun, nous ne nous sommes pas revues avec Coline. Sauf depuis presque un an où je l’ai rencontrée en Israel, a expliqué celle qui est installée au Moyen-Orient avec mari et enfants depuis plusieurs années. Il y a un mois elle a commencé à me harceler pour que je confirme ses mensonges. Je ne le ferai jamais. Il n’y a pas eu de gestes déplacés de Richard. Il n’y a pas eu de jeu sexuel avec lui et ma mère. Jamais. Aucun abus, aucun attouchement, rien. Les mensonges de Coline sont impardonnables. » Elle elle conclut : « Je prends aujourd’hui la parole afin de condamner le mensonge d’un souvenir inventé !« 

Dans un communiqué relayé par l’avocat de sa mère, l’interprète a confié sa « douleur » et son « choc » face à ce qu’elle considère comme un « mensonge infâme » : « Même si je n’aime guère Richard, je ne peux admettre que quiconque soit accusé à tort (…). Je refuse de laisser cette femme affabuler en m’instrumentalisant. » Un démenti qui concorde avec celuide Joséphine Berry (29 ans), l’autre fille de Richard Berry.

Un personnage qui nous a fait du mal

Depuis la sortie de l’article du Monde jeudi matin, la position de Shirel n’était pas claire : auprès du journal, elle a d’abord répondu le 22 janvier n’avoir « rien à dire à ce sujet« , puis qu’elle n’avait « jamais vu Richard Berry avoir des gestes déplacés envers sa fille« . Mais six jours plus tôt, la chanteuse avait envoyé un texto à Coline Berry-Rojtman dans lequel elle décrivait son père comme étant « un personnage qui nous a fait du mal ». Elle avait ajouté : « Je ne peux parler d’attouchement fort heureusement. Je ne sais ce qui s’est passé pour toi, mais je te soutiens dans ta démarche de dire la vérité. »

Dans sa démarche justement, Coline Berry-Rojtman est non seulement soutenue par sa mère, la comédienne Catherine Hiegel, mais également par sa tante Josiane Balasko et sa cousine Marilou Berry. De son côté, Richard Berry et Jeane Manson ont chacun formellement démenti ces accusations d’inceste aussi bien auprès du Monde que sur Instagram. L’acteur et réalisateur de 70 ans a malgré tout reconnu avoir déjà levé la main sur Catherine Hiegel et Jeane Manson.

Suite à sa plainte du 21 janvier, Coline Berry-Rojtman a été convoquée par la brigade de protection des mineurs de la police judiciaire de Paris. Dans le cadre d’une enquête préliminaire, elle sera auditionnée le 9 février.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*