Richard Berry et Jeane Manson accusés d’inceste : Coline raconte leurs « jeux sexuels »


Dans l’incapacité de dater ses souvenirs, Coline « parle de flash, d’odeurs et d’images » selon nos confrères. « Il me montrait comment son sexe pouvait bouger, a-t-elle décrit. Evidemment, j’étais petite, je me disais : ‘Ah, il peut faire bouger son sexe.’ Plus tard j’ai compris que quand un sexe d’homme bouge, c’est qu’il est en érection. » Un « jeu d’orchestre » que Coline dit avoir vécu « des dizaines de fois » entre ses 6 et 10 ans.

Il m’a toujours fait peur

De son côté, Richard Berry nie fermement. Auprès du Monde, le comédien et réalisateur de 70 ans se présente comme étant « très, très, très pudique« . Lors de son entretien accordé aux journalistes depuis chez lui, avec son épouse Pascale Louange, il a dénoncé les « mensonges absolus » de sa fille aînée, comme il l’a fait dans un long communiqué publié sur Instagram mardi. Tout en souhaitant qu’une expertise psychiatrique de sa fille soit menée, il espère qu’une enquête établisse enfin la vérité.

Par l’intermédiaire de son avocat, Jeane Manson a elle aussi démenti le récit de Coline : Elle « n’a, bien sûr, jamais vu ni même soupçonné quoi que ce soit de quelque nature que ce soit, sinon elle aurait été la première à dénoncer l’horreur de ce qui semble allégué. » Sa fille, S., n’a pour sa part « rien à dire à ce sujet » et elle « ne confirme rien« . Mais quelques jours avant de répondre au Monde, S. avait envoyé un texto à Coline en disant : « J’ai réussi à dépasser cet épisode et à tourner la page en ignorant ce personnage qui nous a fait du mal, bien différent de l’image publique qu’il se donne. (…) Je ne peux parler d’attouchement fort heureusement. Je ne sais ce qui s’est passé pour toi, mais je te soutiens dans ta démarche de dire la vérité. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*