Manchester United égale son propre record face à Southampton (9-0)


Face aux Saints, Manchester United a égalé le record de la plus large victoire en Premier League, que le club avait initialement établi en 1995.

Déchaîné, Manchester United a égalé le record de la victoire la plus large de l’histoire de la Premier League lors de sa victoire 9-0 face à Southampton, mardi soir. Totalement surclassés, les Saints, qui ont vu Alexandre Jankewitz écoper d’un carton rouge dès la deuxième minute de jeu, ont pris l’eau sur la pelouse d’Old Trafford.

Le malheureux Alexandre Jankewitz est devenu le premier joueur à être expulsé lors de sa première titularisation en Premier League depuis Serge Aurier pour Tottenham en septembre 2017, et à 19 ans, 39 jours, il est le plus jeune à voir reçu un rouge dans la compétition depuis Jack Wilshire (18 ans 288 jours ) en octobre 2010.

United et Southampton, deux habitués des 9-0…

Armé d’un avantage numérique, United a marqué quatre buts en première mi-temps. Aaron Wan-Bissaka, Marcus Rashford, un CSC de Jan Bednarek et Edinson Cavani ont permis à des Red Devils séduisants et déterminés à profiter de ce match pour améliorer leur différence de buts, de mener très largement à la pause.

Les choses allaient empirer en seconde période pour les visiteurs, qui ont concédé deux buts à Anthony Martial, un à McTominay et un chacun à Bruno Fernandes et Daniel James tout en voyant également Bednarek écoper d’un carton rouge. Bref, un véritable cauchemar pour les Saints, dans un jour sans.

Aulas évoque un retour de Benzema​

Avec cette victoire, Manchester United a égalé le record de la plus large victoire en Premier League, que le club avait initialement établi en 1995 avec une victoire de 9-0 sur Ipswich Town. Leicester City avait fait aussi bien en 2019 lorsqu’ils, comme United mardi, avaient victimisé Southampton (encore eux) à l’extérieur.

Mardi soir, Manchester United a pris les devants grâce à sept buteurs différents, c’est simplement la deuxième fois que cela se produit dans un match de Premier League après que Chelsea ait réussi l’exploit contre Aston Villa en décembre 2012. L’équipe d’Ole Gunnar Solskjaer a également marqué six buts ou plus dans un match de Premier League pour la deuxième fois cette saison, après avoir battu Leeds United 6-2 en décembre. Des statistiques offensives qui justifient leur position de dauphins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*