Jaume Roures (Mediapro) critique L’Equipe et la LFP


Lors d’une interview accordée à Radio Marca, Jaume Roures, le patron de Mediapro, s’en est ouvertement pris à L’Equipe et à la LFP.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Jaume Roures, le médiatique patron de Mediapro, ne manque pas de culot. Alors que Mediapro n’a pas honoré ses engagements auprès de la LFP, il s’est permis de critiquer l’instance du football français lors d’une interview à Radio Marca : « Les informations divulguées par le journal L’Equipe m’ont dérangé parce que c’était une fausse interprétation de la situation. Nous demandions à la LFP de renégocier le contrat (des droits TV de la Ligue 1, n.d.l.r.). Mais nous n’arrêtions pas de payer. Là, au lieu de s’asseoir pour négocier avec la LFP, ça a mal tourné. »

Pour rappel, en 2018, le groupe sino-espagnol avait acquis les droits de retransmission de la Ligue 1 pour la période 2020-2024 pour près de 800 millions par an auprès de la LFP. Mais dès septembre 2020, Mediapro avait cessé de payer la LFP et avait même demandé un délai.

La LFP avait refusé d’accordé ce délai et au début du mois de décembre, Mediapro avait annoncé la fermeture de la chaîne à ses salariés. Enfin, le 22 décembre, le tribunal de commerce de Nanterre a validé l’accord trouvé entre les deux parties, qui prévoit le retrait de Mediapro. Depuis cette décision de justice, les droits de la Ligue 1 vont faire l’objet d’un nouvel appel d’offres.

Roures pas convaincu par la Superligue européenne

Par ailleurs, lors de cette interview, Jaume Roures s’est exprimé sur de nombreux sujets. Concernant la Superligue européenne, il se montre pessimiste : « On parle d’une compétition qui serait en concurrence avec les championnats nationaux. Parmi les clubs qui veulent en être, ils ne gagneront pas plus d’argent qu’à l’heure actuelle. Elle n’existera pas mais si c’était le cas, elle ne serait pas meilleure que les championnats nationaux. »

Il a également apporté son soutien à Javier Tebas, le célèbre président la ligue espagnole de football, et vivement critiqué ces derniers temps : « Critiquer Tebas est un sport national en Espagne. Mais les gens ne savent pas ce qu’il a fait pour la Liga ou pour l’ensemble des championnats européens en militant pour le fair-play financier. »

Roures critique l’arbitre qui a expulsé Messi

Natif de Barcelone et socio du club catalan, Jaume Roures n’a pas manqué de commenter l’actualité du Barça, à commencer par l’expulsion de Messi lors de la demi-finale de la Supercoupe d’Espagne, contre l’Athletic Bilbao : « Il est évident que Messi n’aurait pas dû faire ce mauvais geste. C’est d’ailleurs la première fois qu’il fait ça. Mais l’arbitre n’aurait pas dû laisser la situation arriver à ce stade. Messi a subi beaucoup de fautes et l’arbitre n’a rien dit. Si des joueurs de Bilbao avaient reçu un carton jaune, Messi n’aurait jamais commis ce geste. Il faudrait donc sanctionner l’arbitre. Concernant le futur de Messi, je pense qu’il restera si le projet du Barça est séduisant. »

Enfin, concernant les élections présidentielles du FC Barcelone, Jaume Roures a déclaré qu’il était « impressionné par le projet sportif de Joan Laporta. »  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*