L’OMS convoque tôt un comité d’urgence sur les variantes de coronavirus


GENÈVE: Le comité d’urgence de l’Organisation mondiale de la santé se réunira deux semaines plus tôt jeudi pour discuter des nouvelles variantes de coronavirus d’Afrique du Sud et de Grande-Bretagne qui se sont rapidement propagées dans au moins 50 pays et ont déclenché une alarme généralisée.
Les variantes nouvellement identifiées, qui semblent être beaucoup plus infectieuses que la souche apparue en Chine en 2019, surviennent alors que le nombre de virus en pointe oblige de nombreux pays à imposer de nouveaux verrouillages.
Le comité se réunit normalement tous les trois mois, mais l’OMS a déclaré que le directeur général avait avancé la réunion “pour examiner les questions nécessitant une discussion urgente”.
“Ce sont les variantes et considérations récentes sur l’utilisation (des) certificats de vaccination et de test pour les voyages internationaux”, a déclaré mercredi l’organisme mondial.
On craint que les nouvelles mutations ne rendent certains vaccins moins efficaces, sapant les espoirs que les vaccinations offrent le meilleur espoir de guérison après la pandémie mondiale.
Le comité d’experts est supervisé par le Français Didier Houssin et ses recommandations seront publiées à l’issue de la réunion.
La réunion intervient alors que les infections mondiales ont dépassé les 91 millions et que les décès ont approché les deux millions, les gouvernements du monde entier réimposant des verrouillages économiques douloureux et des restrictions sociales.
Les variantes nouvellement découvertes ne peuvent être identifiées qu’en séquençant leur code génétique, une analyse qui n’est pas possible partout.
Une troisième mutation, originaire de l’Amazonie brésilienne et dont la découverte a été annoncée dimanche par le Japon, est actuellement en cours d’analyse et pourrait impacter la réponse immunitaire, selon l’OMS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*