Union Berlin – Bayern Munich (1-1) : Empruntés, les Bavarois lâchent de précieux points


Mis sous pression par la victoire du RB Leipzig dans l’après-midi, le Bayern Munich a concédé le nul à Berlin et pourrait perdre la tête dimanche.

Qualifié pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions avant même la dernière journée, le Bayern Munich et Hansi Flick avaient fait le choix de faire tourner l’effectif contre le Lokomotiv Moscou. Ce large remaniement n’avait pas empêché les Bavarois de s’imposer et de terminer la phase de poule invaincus. Est-ce cette absence de rythme pour la plupart des joueurs qui peut expliquer le match poussif des champions d’Europe contre l’Union Berlin (1-1) ?

Peut-être bien mais la victoire du RB Leipzig un peu plus tôt dans la journée aurait déjà dû pousser les coéquipiers de Kingsley Coman à mettre le bleu de chauffe d’entrée de jeu dans la capitale allemande. Ce sont pourtant bien les locaux qui ont rapidement le meilleur sur les leaders de la Bundesliga. Après seulement quatre minutes de jeu, les hommes de Fisher ont fait déjoué le Bayern Munich. Servi par Christopher Trimmel, Grischa Prömel est venu tromper Manuel Neuer et inscrire le premier but de sa carrière en Bundesliga.

Cueillis à froid, les Munichois ont ensuite eu le ballon (67% à la pause) mais n’ont pratiquement rien réussi à en faire. Malgré cette nette domination, Robert Lewandowski et consorts n’ont pas réussi à mettre le doute sur le but de Luthe avec seulement un tir cadré en quarante-cinq minutes. Moins dominants, moins agressifs, c’était trop peu pour espérer rentrer à égalité à la pause.

Nouvelle passe décisive pour Coman

Si Flick a poussé un coup de gueule aux vestiaires et que l’entame a été beaucoup plus incisive, le Bayern Munich n’a pas eu le rang qui est le sien et qui lui avait permis de marquer 34 buts depuis le début de la saison. Beaucoup trop imprécis techniquement avec moins de 80% de passes réussies, le leader aurait pu prendre l’eau si l’Union Berlin avait été plus efficace devant le but.

Par deux fois, Taiwo Awoniyi aurait pu faire le break. Mais le Nigérian fut d’abord trop court sur un centre à ras terre (51eme) puis un tantinet en retard pour devancer Neuer. Le temps fort berlinois passé, la machine bavaroise s’est remise en marche et il a fallu un grand Luthe pour repousser la frappe puissante de Sané (66eme). Mais au Bayern, il y a bien un joueur qui marche sur l’eau depuis quelques semaines et il est français.

Auteur de trois passes décisives dans le choc contre le RB Leipzig le week-end dernier, Kingsley Coman est en pleine possession de ses moyens et il le montre. Sur son aile gauche, l’ancien du PSG a fait jouer sa vitesse et sa puissance pour résister à la défense adverse et centrer en retrait pour Lewandowski. Mis sur orbite, le Polonais n’a eu qu’à mettre son pied en opposition pour remettre les deux équipes à égalité (67eme).

Avec cette égalisation, le Bayern Munich aurait dû être requinqué et reprendre son rythme de croisière. Mais, cette journée n’était pas celle des Bavarois, à l’image de cette parade du gardien berlinois sur une tête à bout portant de Sané ! Avec ce nul, ils gardent la tête du championnat à la différence de buts mais une victoire du Bayer Leverkusen dimanche et la Bundesliga aura un nouveau leader. Et si c’était l’année ou jamais pour les concurrents ? En tout cas, l’Union Berlin marque son pemier point et pas contre n’importe qui !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*