Johnny Hallyday, une succession apaisée mais rock’n’roll


ENQUÊTE – Trois ans après la mort du chanteur, Laeticia, ses proches et des fans se recueilleront ce 5 décembre à Saint-Barthélemy. Si le conflit entre les différents membres de la famille ne fait plus la une des journaux, l’entente reste fragile. Le business, lui, continue.

Du cockpit, la mer turquoise entoure l’île de Saint-Barthélemy. Le petit avion plonge vers les lagons. Assis derrière le pilote avec sa compagne Laeticia Hallyday, le réalisateur Jalil Lespert poste la photo sur Instagram. Sous le soleil des Caraïbes, le couple peut oublier la pandémie. Le long des plages de sable fin, les restaurants sont ouverts. De nombreux Américains venus pour Thanksgiving en jet privé ou en yacht sont repartis. L’île se prépare au rituel suivant. Les paparazzis sont à l’affût.

Décédé le 5 décembre 2017, Johnny Hallyday est la seule personnalité à être enterrée sur l’île. Ce samedi, comme chaque année, Laeticia Hallyday organise une veillée sur sa tombe. «Je dessine un thème qu’elle valide, puis je remplis le marbre de bougies, raconte Jean-Pierre Millot, qui s’occupe au quotidien de la sépulture. Au coucher de soleil, Laeticia arrive avec ses amis et les allume. Puis elle met de la musique de Johnny mais aussi les chansons qu’il aimait, comme du Elvis Presley. On ne

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 90% à découvrir.

Abonnez-vous : 1€ le premier mois

Annulable à tout moment

Déjà abonné ? Connectez-vous

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*