Maeva Ghennam en larmes : son chien menacé d’euthanasie, son voyage cauchemardesque


Mi-novembre, Maeva Ghennam a été victime d’une agression à l’arme blanche. Un événement traumatisant qui a poussé la candidate des Marseillais (W9) à déménager. Mardi 1er décembre, elle a donc quitté le Sud de la France pour se rendre à Dubaï. Et tout ne s’est pas passé comme prévu.

Si son vol Marseille-Paris s’est bien déroulé, Maeva Ghennam a enchaîné les mauvaises surprises quand elle est montée à bord de son avion qui la menait vers la capitale. En larmes, la brune de 23 ans a expliqué sur Snapchat comment son voyage avait viré au cauchemar. “Trois semaines avant de prendre l’avion, j’ai téléphoné à la compagnie trois fois pour savoir si je pouvais prendre Hermès en cabine avec moi. Trois personnes différentes ont dit que oui. (…) Pour qu’il prenne l’avion et aille à Dubaï, il fallait que ses vaccins et ses papiers soient à jour. Donc j’ai tout fait“, a-t-elle tout d’abord confié en parlant de son chien.

A l’aéroport de Marseille, on lui a dit qu’elle pouvait l’emmener avec elle sans problème. Qu’il fallait juste qu’elle lui paie un billet d’avion et qu’elle signe un papier d’autorisation. “On est revenu me voir pour me dire que pour le vol Paris-Dubaï, Hermès ne pouvait pas voyager en business et donc qu’il fallait me déclasser. Je leur ai dit qu’Akram [un ami à elle, NDLR] était en classe éco donc on m’a dit qu’il pouvait monter avec“, a poursuivi Maeva Ghennam. Jusqu’ici, tout se passait bien. Mais tout a changé quand elle est arrivée à l’aéroport de Paris.

Maeva Ghennam passe le pire vol de sa vie

Son ami Akram a eu un souci de passeport et n’a donc pas pu prendre l’avion. Fort heureusement, elle a retrouvé deux amis à elle et a mis le nom de l’un d’eux sur l’autorisation concernant Hermès. “On rentre dans l’avion, je m’endors et une hôtesse de l’air me réveille en me disant qu’il y a un souci. On me dit que finalement Hermès ne peut pas voyager dans l’avion pour Dubaï sinon on allait l’euthanasier. Je me suis mise à pleurer. On me fait payer un billet d’avion, un papier d’autorisation et on me dit finalement qu’il ne peut pas voyager. Pourquoi on ne me l’a pas dit il y a trois semaines, à Marseille ou à Paris que ce n’était pas possible ?“, s’est-elle agacée, toujours en larmes. Et de préciser qu’elle n’était en plus pas en business class parce que son siège était cassé. De quoi lui faire encore plus “péter un câble“.

Déjà que ça m’angoissait de partir à Dubaï. Ce n’est pas possible ces malheurs en une journée. J’ai envie de rentrer à Marseille, je ne voulais pas partir mais j’ai la boule au ventre avec tout ce qu’il s’est passé“, a expliqué Maeva. Heureusement pour elle, une amie à elle habite non loin de l’aéroport de Paris et a pu récupérer son fidèle compagnon. Après avoir vécu le “pire vol de [sa] vie“, la grande amie de Carla Moreau est arrivée à bon port pour commencer sa nouvelle vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*