Bleues – Corinne Diacre : “Ce n’est pas moi qui pollue l’atmosphère”


Renforcée par la qualification des Bleues et leur large victoire face au Kazakhstan, la sélectionneuse a de nouveau défendu son bilan et ses méthodes.

Présente devant les médias à la veille du match éliminatoire pour l’Euro contre le Kazakhstan, Corinne Diacre, la sélectionneuse des Bleues, avait eu à s’exprimer sur l’atmosphère tendue qui règne actuellement au sein de son équipe. Tout en reconnaissant que des sujets doivent être débattus, elle avait ainsi assuré qu’il n’y avait aucun problème majeur et que ce sont les médias qui en rajoutent pour envenimer la situation, quand elle et ses joueurs sont concentrées pour atteindre leurs objectifs.  

“Je vais m’accorder un petit peu de temps, penser à l’avenir”

“C’est vous qui parlez de fracture, c’est vous qui faites tout un tas de problèmes. Effectivement, il y a des choses à réguler, des problèmes comme dans toute sélection. Trouvez-moi un entraîneur qui n’a pas de problème aujourd’hui. Oui, effectivement, il y a des désaccords entre certaines joueuses et la sélectionneuse. Après, de là à parler de fracture… Je n’ai pas saigné, je n’ai pas de pansement, ne vous inquiétez pas, tout va bien”, avait ainsi déclaré la sélectionneuse, déterminée

Zidane : “Eden Hazard a le soutien du club”

Mardi soir, ses Bleues se sont imposées avec la manière face au Kazakhstan (12-0). Une victoire nette et sans bavure permettant à la sélectionneuse de rétablir certaines vérités face aux médias après la rencontre. “Beaucoup de buts, une dizaine de buteuses différentes, c’est toujours intéressant, ça veut dire que le collectif était concerné. Il n’y a pas eu photo entre les deux équipes, mais il faut noter le sérieux de cette équipe de France. On avait à coeur de finir les qualifications sur une bonne note”, s’est elle félicitée. 

“À partir du moment où les résultats sont là sur le terrain, c’est déjà satisfaisant. Il faut voir le verre à moitié plein (…) Ce n’est pas moi qui pollue l’atmosphère. De mon côté, je fais mon travail, je fais des choses. Après, ça plaît ou ça ne plaît pas, ça convient ou ça ne convient pas. Ce que je peux vous assurer c’est que mon travail est d’amener cette équipe de France au plus haut niveau. Mon objectif premier était de la qualifier à l’Euro, c’est chose faite. Pour le reste, je vais m’accorder un petit peu de temps, penser à l’avenir, mais un petit peu plus tard”, a ensuite ajouté l’ancienne coach du Clermont Foot. Au moins, cette belle victoire permettra de travailler avec un peu plus de sérénité. 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*