Anne Sylvestre : Mort de la chanteuse, conteuse pour enfants et féministe


Elle était appréciée des enfants, comme des plus grands : dans la soirée du 30 novembre 2020, à Paris, la chanteuse, auteure et compositrice Anne Sylvestre est décédée à l’âge de 86 ans, des suites d’un AVC. Son attachée de presse a confirmée la triste nouvelle à l’AFP ce mardi. L’artiste laisse derrière elle une longue et prolifique carrière de près de 60 ans.

Originaire de Lyon, Anne-Marie Beugras a commencé à chanter à la fin des années 1950 dans des cabarets parisiens tels que La Contrescarpe, avant de se faire un nom à la radio, notamment avec le titre Mon mari, sorti en 1959. La chanteuse a été particulièrement populaire dans les années 1960 et 1970, en collaborant avec des artistes aussi variés que Georges Brassens, Boby Lapointe, Barbara, Gilbert Bécaud ou encore Georges Moustaki. Les téléspectateurs ont pu la voir à plusieurs reprises dans l’émission Discorama avec Denise Glaser. Bobino, l’Olympia, le Bataclan, le Trianon… Autant de scènes prestigieuses sur lesquelles elle a pu se produire avec sa guitare au fil de sa carrière.

Féministe revendiquée, Anne Sylvestre a abordé de nombreux thèmes de société dans ses chansons appréciées pour leurs textes : le viol dans Douce Maison (en 1978), l’avortement avec Non, tu n’as pas de nom (en 1973), la misère dans Pas difficile (en 1986), ou encore l’homosexualité, avec les titres Xavier et Gay marions-nous.

Des textes engagés, drôles, écorchés

Anne Sylvestre a non seulement chanté pour les adultes, mais elle a également charmé les enfants dès 1962 avec la sortie de ses Fabulettes : La ville aux enfants, La Petit Josette, Joyeux Noël, Tournez Fabulettes, Les mots magiques… Un riche répertoire de contes musicaux qui lui a valu de laisser son nom à des écoles. En 2018, elle a célébré ses 60 ans de carrière avec une tournée et une compilation intitulée 60 ans de chanson! Déjà ?. Elle avait une tournée prévue pour jouer son spectacle Nouveaux manèges, notamment quatre dates à la Cigale en janvier 2021.

Dès l’annonce de son décès, fans et personnalités ont rendu hommage à Anne Sylvestre sur les réseaux sociaux. « Elle était venue tremblante un peu. Ses mots magiques ont bercé l’enfant que j’ai été, nourri l’adolescent, accompagné l’adulte que j’aimerais oublier, Augustin Trapenard a-t-il écrit sur Twitter. Anne Sylvestre nous a quittés mais ses textes engagés, drôles, écorchés resteront gravés à jamais. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*