Le Pakistan, à court de liquidités, obtient 800 millions de dollars d’allégement de la dette des pays du G20: rapport


ISLAMABAD: à court d’argent Pakistan a obtenu 800 millions de dollars de contrats de gel de la dette de 14 membres de la G20 alors qu’il attendait toujours sa ratification par les six autres pays du groupement, y compris Arabie Saoudite et le Japon, selon un rapport des médias dimanche.
Le Pakistan doit 25,4 milliards de dollars au Groupe des 20 nations riches en août de cette année. Le 15 avril, les pays du G-20 ont annoncé un gel des remboursements de dette de 76 pays, dont le Pakistan, entre mai et décembre 2020, à la condition que chaque pays fasse une demande formelle.
Le Pakistan et 76 autres pays africains pauvres s’étaient qualifiés pour l’initiative d’allégement de la dette du G-20, annoncée en avril de cette année pour la période mai-décembre 2020, pour lutter contre les effets néfastes de la pandémie de Covid-19.
Au cours des sept derniers mois, 14 pays ont ratifié leurs accords avec le Pakistan, qui a accordé un espace budgétaire de 800 millions de dollars à Islamabad pour le moment, a rapporté The Express Tribune, citant des sources gouvernementales.
Outre ces 14 pays, deux autres pays s’étaient également approchés pour accorder un allégement de la dette au Pakistan.
Selon des documents officiels, le Pakistan n’a pas encore finalisé les modalités de rééchelonnement de la dette avec le Japon, la Russie, l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et le Royaume-Uni.
Bien que ces six pays n’aient pas encore ratifié les accords relatifs à l’allégement de la dette, ces membres du G-20 devraient conclure l’accord avant la fin du mois prochain, a déclaré un haut fonctionnaire du ministère des Affaires économiques.
Il a dit que le Pakistan n’effectuait pas non plus de remboursements à ces six pays, étant entendu que ces membres finiraient par signer les accords.
Le Pakistan attendait un allégement temporaire de la dette totale de 1,8 milliard de dollars de la part des membres des pays du G-20 pour la période mai-décembre 2020, selon le ministère des Affaires économiques. Cela comprenait des remboursements de capital de 1,47 milliard de dollars et des intérêts de 323 millions de dollars sur les prêts.
Les estimations du ministère des Affaires économiques ont montré que le Pakistan peut obtenir une aide temporaire de 613 millions de dollars de l’Arabie saoudite, 309 millions de dollars de la Chine, 23 millions de dollars du Canada, 183 millions de dollars de la France, 99 millions de dollars de l’Allemagne, 6 millions de dollars de l’Italie, 373 millions de dollars du Japon. , 47 millions de dollars de la Corée du Sud, 14 millions de dollars de la Russie, 1 million de dollars du Royaume-Uni et 128 millions de dollars des États-Unis.
Jusqu’à présent, les autorités pakistanaises ont conclu 27 accords de rééchelonnement de la dette avec environ 16 pays, selon le rapport.
Le soulagement maximum était attendu de l’Arabie saoudite à hauteur de 613 millions de dollars pour la période de mai à décembre, a-t-il déclaré. Le Japon devait également fournir une aide de 373 millions de dollars. Cependant, les accords avec ces pays étaient toujours en attente du dernier signe de la tête.
La Russie devrait également ratifier les conditions révisées d’ici la fin du mois prochain, qui, une fois ratifiées, pourraient apporter un allégement temporaire de 14 millions de dollars, selon le rapport.
L’Arabie saoudite n’a pas non plus prolongé le programme d’aide financière de 3 milliards de dollars et a déjà retiré prématurément 1 milliard de dollars que le Pakistan a remboursé en accordant un autre prêt à la Chine. Le Pakistan pourrait également rembourser 1 milliard de dollars le mois prochain au royaume riche en pétrole, un an avant les attentes du Pakistan.
Pendant ce temps, le Comité de coordination économique du Cabinet a approuvé vendredi de faire une autre demande formelle aux pays du G-20 pour prolonger de six mois l’initiative d’allégement de la dette, selon le rapport.
Cette fois, le ministère des Affaires économiques a estimé que le Pakistan pourrait obtenir un allégement de 915 millions de dollars, dont 273 millions de dollars en paiements d’intérêts au cours de la période janvier-juin 2021.
L’allégement maximal de 385 millions de dollars est attendu de la Chine, suivi de 211 millions de dollars du Japon, 104 millions de dollars de la France, 53,6 millions de dollars de l’Allemagne, 65 millions de dollars des États-Unis, 12 millions de dollars de l’Arabie saoudite, 7 millions de dollars de la Russie et un demi-million de dollars de les EAU.
Au cas où le Japon et l’Arabie saoudite retarderaient également l’allégement dans le cadre de la deuxième phase, les avantages nets pourraient descendre à 685 millions de dollars dans la deuxième phase, ont indiqué les sources.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*