Diego Maradona raconte son transfert raté à l’OM


Diego Maradona, la légende du football argentin, a raconté comment son transfert à l’OM a capoté en 1989.

A la fin des années 1980, l’OM de Bernard Tapie, alors en pleine ascension, a bien failli accueillir dans ses rangs le meilleur joueur du monde, en l’occurrence Diego Maradona. Les contacts avec « El Pibe Del Oro » ont été noués, mais ils n’ont pas pu aboutir à un transfert.

Du côté de Marseille, il y a eu des explications concernant les raisons qui ont fait capoter le deal. Le regretté Hidalgo avait notamment été désigné comme le responsable de cet échec. En revanche, du côté de joueur, il n’y a pas eu de version avancée. Jusqu’à aujourd’hui.

« Le président de Naples a fait marche arrière »

A l’occasion de son 60e anniversaire, le champion du monde 1989 s’est confié à l’hebdomadaire France Football. Il a dévoilé en détails ce qui s’était passé avec les responsables phocéens et pourquoi il n’a pas pu rejoindre les bords de la Méditerranée. « Les dirigeants de Marseille m’ont contacté et m’ont proposé de doubler mon salaire. J’évoluais alors à Naples et le président (Corrado) Ferlaino m’avait dit que, si on décrochait la Coupe d’Europe (la Coupe de l’UEFA remportée face au VfB Stuttgart), il me laisserait partir. Bernard Tapie (alors président de l’OM) et Michel Hidalgo (son manager sportif) sont même venus me voir jusqu’en Italie pour me faire une proposition et pour qu’on en discute tous ensemble. Une fois que je suis retourné à Naples, j’ai dit à Ferlaino : “Merci président pour toutes ces belles années, je m’en vais.” À ce moment-là, il a commencé à faire l’idiot, comme s’il ne comprenait pas, et il a fait marche arrière. Fin de l’histoire », a-t-il confié.

Maradona est finalement resté à Naples jusqu’à 1991, aidant le club du sud de l’Italie à remporter un autre Scudetto. Son aventure avec les Partenopei s’est mal terminée vu qu’il a été suspendu pour une durée d’un an pour consommation de cocaïne. Il a ensuite rebondi au FC Séville.    

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*