Blaise Matuidi : Sa nouvelle vie avec Isabelle et leurs trois enfants aux États-Unis


5 fois champion de France avec le PSG, 3 fois champion d’Italie sous les couleurs de la Juventus Turin, 89 sélections et une Coupe du monde en équipe de France : Blaise Matuidi réalise une impressionnante carrière ! Il la poursuit à Miami, où son épouse Isabelle Matuidi et leurs trois enfants l’ont accompagné. La petite famille “adore la vie américaine” et s’adapte parfaitement à ce nouveau cadre.

Cette nouvelle vie outre-Atlantique, Blaise Matuidi la décrit au Parisien. L’été dernier, le footballeur de 33 ans guéri de la Covid-19 a quitté Turin et s’est engagé à l’Inter Miami FC. Son épouse Isabelle, leurs trois bambins (Myliane, Naëlle, et Eden) et lui se sont naturellement installés dans la ville de Floride. Ils réalisent ainsi un rêve vieux de quelques années.

Vivre à Miami, c’est magique.

Depuis des années lorsque je pars en vacances, c’est aux Etats-Unis. Avec ma femme, on adore la vie américaine. Cela m’a toujours fait rêver. Je m’étais toujours dit que si j’avais un jour l’opportunité de venir y vivre, que ce soit pendant ou après ma carrière, je sauterai le pas sans hésiter, a expliqué Blaise Matuidi au Parisien. L’occasion s’est présentée et j’avais vraiment envie de tenter l’expérience. Je suis très heureux aujourd’hui. On découvre un nouvel environnement, des personnes avec une tout autre culture. On a aimé cette manière de vivre que ce soit à Los Angeles, New York ou Miami. Ces villes sont très agréables pour y passer des vacances. Mais je réalise en étant ici que c’est aussi génial d’y vivre.” Il est loin le temps du centre de formation à Troyes, où Blaise et Isabelle s’étaient rencontrés adolescents.

Cet amour pour Miami, Blaise Matuidi espère le transmettre à ses parents : “Vivre à Miami, c’est magique. Il fait beau tous les jours, tout est parfait pour ma famille. Après, mes frères et soeurs, ma maman et mon papa me manquent. J’espère que les restrictions [sanitaires et liées à la pandémie de Covid-19, NDLR] seront bientôt levées et qu’on pourra de nouveau se retrouver. Je pense que s’ils viennent à Miami, ils voudront rester !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*