« Je ne dirais pas que je ne ferai jamais de coaching »



Rafael Nadal : "Je ne dirais pas que je ne ferai jamais de coaching''

Le site de Roland Garros à Paris est désormais comme une résidence secondaire pour Rafael Nadal. Au Bois de Boulogne, le Majorquin a triomphé 12 fois sur 15 participations, avec un bilan total de 93 victoires et 2 défaites (en 2016, il a dû se retirer avant son match de troisième tour).

Cette année, cependant, la situation est très différente : le tournoi se déroule entre septembre et octobre, avec des différences évidentes de conditions météorologiques et d’humidité par rapport au mois de mai.

De plus, Rafa a récemment perdu en quart de finale à Rome face à l’Argentin Diego Schwartzman, sans même remporter un seul set. Dans une récente interaction avec « Les Echos », Rafael Nadal a expliqué pourquoi son manque de pratique de match pourrait ne pas être un facteur aussi important à Roland-Garros cette année.

L’Espagnol est à la recherche d’un 13e titre record à l’Open de France et, il a déclaré qu’il s’y sentait « chez lui »

Rafael Nadal au sujet de sa relation avec Roland Garros

« Tout le monde sera affecté par ces circonstances sans précédent.

Cette période va être un test. Nous verrons comment les choses évolueront dans les semaines à venir », a déclaré Rafael Nadal. « Je dois garder une attitude aussi positive que possible sachant que revenir en piste n’est jamais facile au départ.

Je dois accepter ce défi et que je n’aurai pas forcément la meilleure sensation de jeu. Mais, avec la bonne attitude… j’ai déjà fait tellement de retours après de longues périodes passées sans jouer! »

« J’en ai tellement (de tournois de Roland-Garros spéciaux). Peut-être que la victoire en 2017, c’était très spécial, mon dixième titre », a déclaré Nadal.

« Mais honnêtement, j’ai apprécié toutes ces années et pas seulement sur le court. J’ai beaucoup d’amis à la fédération français et parmi les gens qui travaillent sur le tournoi.

Je m’y sens un peu chez moi. Je peux sentir le soutien de la foule, des gens là-bas. C’est quelque chose de difficile à décrire, mais lorsque vous jouez et obtenez ce soutien, vous vous sentez bien », a-t-il ajouté.

Dans l’interview, Rafael Nadal a déclaré qu’il restait ouvert à l’entraînement à l’avenir. « Je ne dirais pas que (le coaching) n’arrivera jamais », a poursuivi Nadal.

« J’ai une académie et j’aime donner des conseils aux jeunes joueurs et aux entraîneurs là-bas, au point où je peux me voir aider ces jeunes à l’avenir. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*