Un tribunal américain rejette la proposition de Trump d’exclure les immigrants illégaux du recensement


Fichier photo

NEW YORK: Un tribunal fédéral de New York a rejeté jeudi une offre du président Donald Trump d’exclure les sans-papiers du recensement américain, un revers pour le président qui vante depuis longtemps son combat contre immigration illégale.
Le recensement compte chaque personne dans le pays tous les 10 ans, comme base pour déterminer la représentation à la Chambre des représentants de 435 sièges.
En juillet, Trump a donné l’ordre sans précédent d’exclure les immigrants illégaux du décompte de la population.
Les procureurs de nombreux États, dont New York, ont rapidement contesté le droit du gouvernement de rendre une telle ordonnance devant les tribunaux, craignant que cela ne réduise le nombre de ces migrants qui ont participé au recensement.
Jeudi, trois juges fédéraux à Manhattan ont jugé que l’ordre du gouvernement était illégal et violait le mandat constitutionnel de compter chaque personne dans le pays, selon une décision écrite.
« Nous ne pouvons pas permettre la maison BlancheLa peur et la xénophobie constantes pour nous empêcher d’être comptées  » Letitia James a déclaré jeudi dans un communiqué, saluant la décision comme « une autre victoire majeure ».
La Court Suprême a statué l’an dernier que la décision du gouvernement de demander la citoyenneté des participants au recensement, une question qui n’avait pas été posée depuis plus de 60 ans, était illégale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*