L’arbitre du tournoi de l’US Open explique sa décision de disqualifer Novak Djokovic



L'arbitre du tournoi de l'US Open explique sa décision de disqualifer Novak Djokovic

L’arbitre du tournoi de l’US Open, Soeren Friemel, a dit aux médias qu’il n’y avait pas d’autre option que de disqualifier le numéro 1 mondial Novak Djokovic, après que le Serbe, en colère, ait lancé une balle qui a frappé une juge de ligne à la gorge lors de son match de quatrième tour contre l’Espagnol Pablo Carreno Busta.

Après avoir perdu son service pour descendre à 5-6 dans le premier set du match, Djokovic a frappé une balle au fond du court, qui a ensuite frappé une juge de ligne sur la gorge. Dès qu’il a frappé la balle, le joueur serbe a réalisé son erreur et il a couru vers la juge de ligne pour l’assister et lui présenter ses excuses.

Après que l’arbitre du tournoi, Soeren Friemel et le superviseur du Grand Chelem, Andreas Egli, soient venus sur le court et qu’ils aient discuté avec l’arbitre de chaise et Djokovic, le Serbe a été exclu du tournoi dans un mouvement qui a laissé les fans de tennis du monde entier stupéfaits.

S’il était clair que Novak Djokovic n’avait aucune intention de frapper qui que ce soit, les règles du Grand Chelem sont les suivantes : « Les joueurs ne doivent à aucun moment maltraiter physiquement un officiel, un adversaire, un spectateur ou une autre personne dans l’enceinte du site du tournoi.

L’arbitre, en consultation avec le chef des superviseurs du Grand Chelem, peut déclarer une disqualification pour une seule violation de ce code » Le débat a quant à lui beaucoup plus porté sur le caractère non intentionnel du geste du joueur.

L’arbitre de l’US Open explique la disqualification de Novak Djokovic

Suite à l’exclusion de Novak Djokovic et selon le site web de Tennis Majors, l’arbitre du tournoi de l’US Open, Soeren Friemel, a fait une déclaration aux médias concernant la disqualification.

« J’ai vu l’arbitre de ligne… elle était au sol avec le médecin, le physiothérapeute, à côté d’elle aussi, Novak et l’arbitre de chaise, nous nous sommes occupés de l’arbitre de ligne, en nous assurant qu’elle allait bien.

Puis, le superviseur du grand chelem (Andreas Egli), qui regardait le match, qui a été assigné à Ashe, et l’arbitre de chaise, Aurelie Tourte, ont expliqué ce qui s’était passé.

Ce qui m’a été expliqué, c’est qu’après que Novak Djokovic ait perdu le point, il a sorti une balle de sa poche, l’a frappée imprudemment et avec colère, dans le dos et a frappé l’arbitre de ligne à la gorge.

L’arbitre de ligne était clairement blessée et dans la douleur, elle est tombée au sol et nous avons dû prendre soin d’elle. Les faits ont été discutés ou expliqués par l’arbitre de chaise et le superviseur du Grand Chelem.

Dans cette situation, il est particulièrement important que nous soyons sûrs à 100% de ce qui s’est exactement passé, surtout depuis que je suis dans le bureau d’arbitrage. Mais les faits ont été établis et ensuite j’ai dû parler à Novak Djokovic, je lui a donné la chance également d’exposer son point de vue, et sur la base des faits montrant que la balle a été frappée avec colère, imprudemment, qu’elle est allée droit à la gorge de l’arbitre de ligne et quel’arbitre de ligne était clairement blessée et dans la douleur, il a été décidé que Novak devait être disqualifié »

L’arbitre de l’US Open a également déclaré aux médias qu’au cours de leurs discussions, Novak Djokovic avait admis qu’il était en colère et qu’il avait frappé la balle, mais sans avoir l’intention de frapper l’arbitre de ligne.

Friemel a également déclaré que, conformément aux règles, il n’y a pas d’examen vidéo mis en place à l’US Open ou aux autres tournois de Grand Chelem pour de telles situations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*