James Harden is back : 49 points, 9 rebonds et 8 passes sur la tête des Mavs, le barbu nage comme un poisson dans une bulle


Au jeu de celui qui lâche la plus grosse perf pour le retour de la NBA, personne ne peut aller chercher James Harden. Déjà statistiquement stratosphérique tout au long de la saison, le taulier des Rockets a profité de la première affiche face aux Mavs pour s’offrir un festin : victoire arrachée par Houston (153-149), avec un Barbudo en 49-9-8. Au calme.

C’est un peu chacun son tour. On avait vu Anthony Davis nous faire du sale face aux Clippers, puis Giannis y aller de sa ligne Minitel contre Boston. Dans un match 100% texan entre Houston et Dallas, James Harden a pris tout le monde par la main et a décidé de rappeler qui envoyait le plus de bois en TTFL comme pour le département numérique de la NBA. En même temps, le setup était idéal. Eric Gordon blessé, la défense des Mavs en face, une équipe à installer sur de bonnes bases, le gaucher des Rockets avait beaucoup d’éléments alignés pour qu’il cartonne. N’empêche qu’il fallait tout de même le faire, et Harden a été généreux dans ses portions. Incontrôlable dès le premier quart-temps (23 points à 6/6 au tir et 9/9 aux lancers-francs), James a tapé du poing sur la table…. mais sans véritable résonance. La raison ? Des Mavs collectifs, adroits et qui profitaient eux d’une défense adverse encore plus absente, celle de Mike D’Antoni. En tête d’affiche, Kristaps Porzingis et Trey Burke, ensuite évidemment soutenus par Luka Doncic et Tim Hardaway Jr, un quatuor suffisamment chaud pour étouffer la perf d’Harden et construire un matelas confortable côté Dallas. L’exécution était d’ailleurs assez simple et évidente à observer : arrêtons de laisser Harden nous saboter, on va doubler sur lui en défense et forcer d’autres copains adverses à devoir nous punir. De l’autre côté, bombardons sur Porzingis et même Boban Marjanovic, qui font tous les deux environ un mètre de plus que tous les joueurs du secteur intérieur de Houston. Bilan en arrivant à la mi-temps, dix pions d’avance pour les hommes de Rick Carlisle (85-75…), les deux mains sur le volant, y’a plus qu’à continuer à respecter le même schéma tactique et tout ira bien. Problème, contre Houston t’as beau anticiper au maximum, t’es jamais à l’abris d’une surprise venue de quelque part. Ainsi, ce sont Westbrook, Danuel House Jr et les tauliers des Rockets (Covington, Tucker, Rivers, Green et McLemore) qui gardaient le cap pour espérer un virement de situation dans le money-time.

Et paf, à l’aide d’un dernier coup de pouce signé Covington qui envoyait tout le monde en prolongation, Harden a pu atteindre la ligne d’arrivée avec le sourire et le sentiment du devoir accompli. Il le disait lui-même, en interview d’après-match. En forme, prêt à attaquer la reprise au taquet, James ne voulait pas laisser son équipe se faire dépasser par une autre armée mieux préparée, plus active dans les efforts de groupe. C’est donc en toute logique qu’il a claqué un 49-9-8 avec 3 contres et 3 interceptions, à des pourcentages indécents, devant un D’Antoni abasourdi par le niveau offensif de son poulain. Des regrets, Dallas peut en avoir sachant qu’il y avait un dernier quart à bien gérer pour repartir avec une grosse victoire. Ne profitant pas d’un Porzingis somptueux (39 points, 16 rebonds), les coéquipiers de Maxi Kleber peuvent se mordre les doigts. Pas trop d’incidence sur le classement général ni la situation globale des Mavs, mais abattre les Rockets d’un grand Harden aurait donné un sacré coup de boost à la Team Carlisle, qui devra vite se reprendre pour aborder sereinement le premier tour des Playoffs.

Du coup, à qui le tour ? Les premiers matchs de cette reprise offrent de tout, du suspens, de la star au rendez-vous, et des performances magistrales. Rendez-vous ce soir pour de nouvelles aventures, sans oublier le prochain match de James Harden qui s’annonce une nouvelle fois épique. Plus prêt que jamais pour chambouler les pronostics, le Barbudo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*