Mathilda May, durement touchée par la crise, se confie : « Je n’ai aucun revenu »


Contrairement à certains artistes, Mathilda May n’a pas pu profiter du confinement pour laisser libre cours à son inspiration artistique. Invitée de Nagui et son émission La Bande originale sur France Inter, le 17 juin 2020, la comédienne, auteure et metteuse en scène s’est exprimée sur les graves conséquences que la crise sanitaire a sur son métier.

Même si ce confinement a permis à l’artiste de 55 ans de s’accorder « une grande récupération avec des nuits de 10 heures de sommeil« , elle n’a pas pu pour autant en profiter pour écrire, son esprit étant pollué par l’inquiétude quant au contexte économique. Sur France Inter, Mathilda May a estimé que la culture était « la dernière roue du carrosse » pour le gouvernement, qui a annoncé des plans de secours pour différents domaines tels que l’automobile, les entreprises ou la restauration, mais n’a offert que peu de visibilité aux artistes : « Tout reprend et nous, on est là, on regarde la vie qui reprend avec joie (…). Mais nous, on n’a pas de visibilité, et moi je dois dire que le plan personnel, ça agit directement sur la création, a expliqué Mathilda May. Je n’arrive plus à écrire (…). Parce que rêver de façon artistique, ça reste quand même une projection dans un endroit, pour des gens (…). Je me suis renseignée autour de moi, tout le monde est un peu à l’arrêt.« 

Lors de son allocution du 14 juin dernier, Emmanuel Macron a finalement annoncé la réouverture des salles de spectacles parisiennes à partir du 15 juin, sachant que le reste de la France y avait été autorisé dès le 2 juin. Une décision qui touche particulièrement les auteurs comme Mathilda May, dont les revenus dépendent des représentations : « Les auteurs et les metteurs en scène, dont je fais partie, ne vivent que des droits d’auteur et donc, s’il n’y a pas de représentation, il n’y a pas d’argent du tout. Là, je n’ai aucun revenu. C’est une réalité. »

Après le succès de la pièce Le Banquet, qui s’est (presque) terminée au début du confinement, Mathilda May peut malgré tout se réjouir de voir sa pièce Monsieur X, avec Pierre Richard, nommée aux Molières dans la catégorie « Seul en scène ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*